Coronavirus : la Colonne de la peste à Vienne, lieu de recueil

Coronavirus : la Colonne de la peste à Vienne, lieu de recueil
Tous droits réservés .
Par Johannes Pleschbergereuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A l'heure où l'inquiétude grandit face à la propagation du virus, le célèbre monument de la capitale autrichienne est devenu pour certains un lieu de pèlerinage.

PUBLICITÉ

Elle en a vu passer des guerres et des pandémies depuis qu'elle trône au cœur de Vienne. Mais une crise comme celle du coronavirus qui conduit au moins 3 milliards d'humains au confinement, la colonne de la peste n'en avait pas vu depuis un certain temps.

A l'heure où l'inquiétude grandit face à la propagation du virus, le célèbre monument de la capitale autrichienne est devenu pour certains un lieu de pèlerinage.

La colonne baroque avait été construite à la fin du XVIIe siècle après une épidémie de peste. Un symbole désormais redécouvert.

"Ces gens viennent ici en portant leurs inquiétudes et leurs craintes, ils veulent exprimer leurs préoccupations, et je pense que c'est bien qu'il y ait des endroits comme celui-ci", explique Elena Holzhausen, historienne de l'art. "C'est un endroit qui rappelle une autre période difficile."

Depuis le XIVe siècle, la peste noire est régulièrement venue décimer la capitale autrichienne. Lors de la dernière épidémie de 1713, la ville avait pris des mesures très strictes : zones de quarantaine, opérations de surveillance et hôpitaux séparés pour la peste. Des mesures qui avaient payé.

"La colonne de la peste symbolise la foi, représentée par une jeune femme avec une croix. Accompagnée d'un ange, elle repousse la peste. C'est donc la victoire de la foi", explique le correspondant d'euronews à Vienne Johannes Pleschberger. "De quoi donner de l'espoir à de nombreuses personnes pendant cette crise du coronavirus."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : quelque 2000 corps anonymes enterrés en Californie

COVID-19 : Rishi Sunak défend son action et relativise son rôle

La Slovénie rembourse les amendes perçues pour des infractions aux mesures anti-covid