DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tout pour freiner la contagion : les pays européens renforcent les mesures de confinement

euronews_icons_loading
Tout pour freiner la contagion : les pays européens renforcent les mesures de confinement
Tous droits réservés  Vincent Thian/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

L'Espagne a enregistré ce lundi 812 morts dues à la pandémie de coronavirus en 24 heures, ce qui porte le bilan total à 7 340 décès dans le pays.

Désormais, seuls les personnels des secteurs essentiels sont autorisés à poursuivre leur travail, pour les autres c'est un congé payé obligatoire de huit jours qui devront être rendus d'ici la fin de l'année.

Yolanda Diaz, ministre espagnole du Travail : "Ces congés payés récupérables ont un seul objectif, c'est le seul objectif du gouvernement espagnol, et les Espagnols doivent en être tous solidaires, cet objectif est d'aplanir la courbe des contagions de l'épidémie."

Neuf États de l'Union européenne demandent une mutualisation des dettes pour faire face au défi de la reconstruction économique après l'épidémie.

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a appelé à "ne pas commettre d'erreurs tragiques" ;"Je n'entrerai pas dans l'histoire comme quelqu'un qui n'a rien fait. Je me battrai jusqu'au bout pour une réponse européenne forte et unifiée."

L'Allemagne a pris en charge des malades italiens de Bergame alors que des patients du Grand Est français ont eux aussi été évacués vers l'Allemagne, mais aussi vers la Suisse et d'autres régions françaises pour soulager les hôpitaux surchargés.

Au Royaume-Uni, où plus de 1 200 personnes sont décédées, les autorités estiment que le pays pourrait ne pas renouer avec une vie normale avant six mois.

Michael Gove, chancelier du duché de Lancaster : "Comme le Premier ministre l'a indiqué dans sa lettre, chacun doit comprendre que la situation va d'abord empirer avant de s'améliorer."

Ce week-end, à Londres, l'appel au confinement n'était pas encore parfaitement respecté.

De son côté, le Portugal tente lui aussi de freiner la vitesse de contamination au coronavirus et bloque désormais ceux qui tentent de se rendre depuis Lisbonne vers le sud du pays sans raison professionnelle pour les vacances de Pâques.