DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : le seuil des 4 000 morts dans les hôpitaux franchi en France

Une personne atteinte par le Covid-19 prise en charge par les équipes de l'hôpital Henri Mondor à Créteil, dans la banlieue parisienne, le 1er avril 2020.
Une personne atteinte par le Covid-19 prise en charge par les équipes de l'hôpital Henri Mondor à Créteil, dans la banlieue parisienne, le 1er avril 2020.   -   Tous droits réservés  PHILIPPE LOPEZ/AFP
Taille du texte Aa Aa

C'est un triste record en France. 509 décès supplémentaires ont été enregistrés dans les hôpitaux français lors des dernières 24 heures. Au total, 4 032 personnes sont mortes dans les établissement hospitaliers de l'Hexagone des suites du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, selon le dernier bilan communiqué ce mercredi par les autorités françaises.

Lors de son point quotidien sur la situation, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a aussi indiqué que le nombre total de personnes hospitalisées est désormais de 24 639, soit une hausse de 1 882 depuis hier. Et parmi ces personnes, l'afflux de cas lourds en réanimation se poursuit avec 452 nouvelles admissions. A ce jour, plus de 6 000 patients sont en réanimation, soit "plus que la capacité initiale de la France" avant que les hôpitaux n'augmentent leurs capacités, a précisé Jérôme Salomon.

Les cas confirmés ont également augmenté, passant de 52 128 à 56 989, selon le dernier décompte de Santé publique France.

Revoir la conférence de presse de Jérôme Salomon :

L’exécutif français se prépare à une longue crise sanitaire

Le premier Ministre français, Edouard Philippe, a jugé "probable" ce mercredi, devant une mission d'information à l'Assemblée nationale, que le déconfinement en France ne se fasse pas "en une fois, partout et pour tout le monde", en espérant pouvoir présenter une ébauche de stratégie "dans les jours, la semaine qui viennent".

"Nous avons demandé à plusieurs équipes de travailler sur cette question en étudiant l'opportunité, la faisabilité d'un déconfinement qui serait régionalisé, qui serait sujet à une politique de tests, en fonction, qui sait, de classes d'âge", a poursuivi le Premier ministre.

Pour l'heure, le confinement général en France est ordonné jusqu'au 15 avril.

Edouard Philippe a exclu la possibilité d'un traçage numérique "obligatoire" des individus pour lutter contre l'épidémie du coronavirus, mais la question d'un recours à des méthodes de "tracking" sur la base d'un "engagement volontaire" est "encore ouverte".

La question de la rentrée dans les écoles, collèges et lycées a également été abordé par le locataire de Matignon. La date du 4 mai avancée par le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer n'est qu'une "hypothèse", a-t-il relevé.

Et "il est désormais acquis qu'il ne sera pas possible d'organiser dans des conditions normales le bac 2020", a complété le chef du gouvernement en indiquant qu'il aurait l'occasion de s'exprimer prochainement sur le sujet.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran qui était également présent lors de cette audition, a, lui, indiqué que la France avait commandé "plus d'un milliard et demi de masques en France et à l'étranger" pour faire face aux besoins liés à l'épidémie de Covid-19.

"Nous avons distribué 300 000 blouses et 100 000 sur-blouses cette semaine", a ajouté le ministre français de la Santé.

Olivier Véran a également abordé la question de la situation dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), où la priorité doit être le dépistage des résidents et des soignants "dès lors qu'ils sont symptomatiques".

Pour la première fois ce mercredi un décompte des décès dans les Ehpad à été communiqué par des services régionaux. L'Agence régionale de santé du Grand-Est a ainsi indiqué que 570 décès liés au Covid-19 ont été enregistrés dans les Ehpad de la région depuis l'apparition du virus. Le département du Haut-Rhin, foyer de contamination, comptabilise à lui seul 314 décès dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. En ajoutant les décès dans les hôpitaux du Grand-Est avec ceux des Ehpad, 1 585 personnes sont décédées des suites du coronavirus dans cette région de l'est de l'Hexagone.