DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : le port obligatoire de masques de protection fait débat

euronews_icons_loading
Coronavirus : le port obligatoire de masques de protection fait débat
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Le port obligatoire de masques est-il souhaitable et surtout possible ? Tour d'horizon des différentes stratégies en Europe.

La République Tchèque, l'un des principaux fabricants de masques en Europe avec l'Allemagne, la Pologne et la France, selon une source à Bruxelles, a été le premier pays d'Europe à opter pour la mesure, l'Autriche la met en place partiellement et en Allemagne, seule une ville l'a adoptée.

Port bientôt obligatoire dans les supermarchés en Autriche

Le port obligatoire du masque dans les rues ne fait pas l'unanimité parmi tous les pays européens, mais de plus en plus s'y mettent. L'Autriche vient d'annoncer que le port du masque sera obligatoire dans tous les supermarchés à compter du 6 avril.

"C'est logique de se protéger mutuellement", explique ce dentiste autrichien interrogé dans la rue. "C'est bien sûr la mesure la plus importante pour freiner la propagation du virus."

L'Organisation mondiale de la santé recommande que "seules les personnes présentant des symptômes de COVID-19 et celles qui en prennent soin" portent obligatoirement un masque. Et encore faut-il qu'il soit associé à un "lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon". Le masque doit également être changé régulièrement, toutes les trois ou quatre heures.

En Allemagne, la ville de Jena en Thuringe a mis en place le port obligatoire. Hanau, en Hesse, y songe également. "Les masques pour le nez et la bouche sont importants pour protéger autres. Si quelqu'un est infecté, alors les masques empêchent le virus de passer quand on éternue ou tousse", a déclaré Lothar Wieler, président du Robert Koch-Institute, organisme de référence dans le pays.

"Nous manquons de ces masques. Il est donc important de ne pas parler du port obligatoire".
Markus Soeder
Ministre-président de Bavière

Encore faut-il avoir suffisamment de masques...

Beaucoup craignent que la mise en place du port obligatoire du masques augmente les risques de pénuries pour les hôpitaux, en première ligne face à la pandémie de coronavirus, et dont les besoins sont immenses. De nombreux pays manquent en effet de masques, une grande partie d'entre eux étant fabriqués en Chine.

"Nous manquons de ces masques. Il est donc important de ne pas parler du port obligatoire du masque", a déclaré pour sa part Markus Soeder, ministre-président de Bavière.

C'est le même problème qui se pose en France. Les stocks d'Etat de masques n'ayant pas été entièrement renouvelé au cours des dix dernières années, le pays en manque cruellement. Plus d'un milliard de masques ont dû être commandés, entre autres à la Chine pour faire face aux besoins des hôpitaux.

Pour l'heure donc, le port obligatoire de masques n'est pas envisagé. Pour les autorités, l'urgence est d'abord d'en obtenir en nombre suffisant.