EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'Espagne va prolonger de 2 semaines le confinement

L'Espagne va prolonger de 2 semaines le confinement
Tous droits réservés Mariscal/AP
Tous droits réservés Mariscal/AP
Par Olivier Peguy
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Espagne, la période de confinement va durer deux semaines de plus, soit jusqu'au 25 avril. Les autorités espèrent ainsi accentuer une désescalade dans l'épidémie de coronavirus.

PUBLICITÉ

En Espagne, la période de confinement va durer deux semaines de plus.

La décision a été annoncée ce samedi par le chef du gouvernement dans une allocution télévisée. Pedro Sánchez a indiqué que le confinement du pays, décrété le 14 mars, s'étendrait "jusqu'au 25 avril" inclus.

Le pays va donc encore tourner au ralenti et ce, afin de freiner la progression de l’épidémie.

En toute prudence, nous considérons que c'est le temps dont a besoin notre système de santé pour se redresser.
C'est le temps dont a besoin notre pays pour initier une désescalade.
Nous savons aujourd'hui que cette période d'isolement collectif est en train de porter ses fruits.
Pedro Sánchez
Premier ministre espagnol

Cela dit, l'"hibernation" économique décrétée dimanche dernier et consistant à mettre à l'arrêt durant deux semaines toutes les activités non essentielles ne sera en revanche pas prolongée au-delà du week-end de Pâques, a précisé le chef du gouvernement espagnol.

Un lourd tribut mais quelques lueurs d'espoir

L’Espagne est le deuxième pays le plus touché par le coronavirus après l’Italie. Près de 12 000 morts ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie.

Mais un signe encourageant : le nombre de nouveaux cas semble marquer le pas depuis deux ou trois jours, et le nombre de morts vient de baisser deux jours de suite après le record de 950 décès annoncé jeudi. De quoi donner un peu d’air à des hôpitaux débordés.

Et malgré l’urgence, le personnel médical s’efforce d’améliorer les conditions d’accueil des patients. Ainsi, cette mère et cette fille jusque-là soignées dans deux hôpitaux différents à Madrid, ont pu être réunies.

- avec agences -

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : ruée sur les tests antigéniques en Espagne

Changement d'heure : quels sont ses effets sur votre santé ?

En République tchèque, la coqueluche est de retour