DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : en Espagne, le nombre de morts est à son plus bas depuis le 24 mars

euronews_icons_loading
Coronavirus : en Espagne, le nombre de morts est à son plus bas depuis le 24 mars
Tous droits réservés  Bernat Armangue/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Le coronavirus continue de se propager à l'échelle mondiale. Il y a maintenant plus d'un million et demi de cas et près de 100 000 morts.

En Espagne, les autorités sanitaires ont recensé ce 10 avril 605 morts du Covid-19 en 24 heures, c'est officiellement le chiffre le plus bas enregistré depuis le 24 mars.

Ce pays reste néanmoins l'un des plus endeuillés sur la planète, avec un bilan total de 15 843 décès; le confinement y a été prolongé au moins jusqu'au 26 avril. Cette semaine a vu la courbe de la mortalité accélérer puis ralentir, ce qui fait penser qu'un plateau pourrait être atteint.

C'est même le discours officiel du Premier ministre Pedro Sanchez :

"Les données que nous utilisons avec logique et prudence sont positives. Nous avons atteint et dépassé le pic de contagion de COVID-19. Nous nous trouvons près du début de la pente descendante, ce qu'on appelle la désescalade."

Nous nous trouvons près du début de la pente descendante, ce qu'on appelle la désescalade
Pedro Sanchez
Premier ministre espagnol

L'Italie, toujours la plus affectée en Europe par la crise sanitaire et économique, sait que le pire est désormais derrière elle. Et si le confinement devrait être à nouveau prolongé, Rome envisage de rouvrir certaines entreprises la semaine prochaine.

En France, la visite du président Macron dans le sud au professeur Didier Raoult, défenseur du traitement à l'hydroxychloroquine, a suscité l'indignation de certains médecins. L'infectiologue de Marseille a remis à Emmanuel Macron un rapport qui confirme selon lui l'efficacité de son médicament.

Le labo français Sanofi a annoncé ce vendredi faire don de 100 millions de doses d'hydroxychloroquine à une cinquantaine de pays qui en ont fait la demande pour traiter les malades atteints du Covid-19.

L'Allemagne se prépare à tester la population à grande échelle pour tenter de savoir combien de personnes dans le pays sont immunisées contre le COVID-19 et combien ont été infectées sans le savoir. Les résultats seront connus début mai.

Angela Merkel, chancelière allemande : "Les derniers chiffres sur la propagation du virus donnent lieu à un espoir prudent. L'augmentation s'est légèrement aplanie et le nombre de personnes actuellement infectées a légèrement diminué, si vous y soustrayez celles qui ont déjà été réinfectées et, celles qui, malheureusement, ont perdu la vie dans cette pandémie."

Par ailleurs fin avril le pays devrait se lancer dans la traçage par appli smartphone des malades : une application mobile est en cours de développement pour identifier les chaînes de contagion au coronavirus.