DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Nicaragua, le gouvernement est dans le déni face au Coronavirus

euronews_icons_loading
Au Nicaragua, le gouvernement est dans le déni face au Coronavirus
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Au Nicaragua, la lutte contre le Coronavirus ne semble pas être une priorité.

Les autorités n’ont mis en place aucune mesure et le président lui-même a totalement disparu depuis sa dernière apparition en publique du 12 mars dernier.

Les autorités nicaraguayennes n'ont mis en place aucune restriction et continuent même d'organiser des événements avec de nombreuses personnes.

L'église catholique a fait le choix d’annuler la procession prévue à l'approche de Pâque, ceux qui n’empêche pas certains croyants de se réunir envers et contre tout.

Officiellement, le Nicaragua enregistre seulement 6 cas de contaminations par le Covid-19, et une seule mort liée au virus.

Dans le pays , les rumeurs vont bon train, le président Daniel Ortega serait confiné dans un bunker à Managua.

Luis Armando Sandoval, enseignant, fait part de son sentiment et de la nécessité d'avoir un chef d'état en ces temps de crise qui approche.

"Nous devons prendre soin les uns des autres, car en vérité, nous sommes comme on dit, sans le capitaine du navire. Dans cette situation, nous avons besoin du capitaine, pour notre gouvernement. »

Selon le ministère de la santé nicaraguayen, les personnes infectées par le Coronavirus ont toutes été contaminées à l’étranger, le gouvernement refuse d’imposer un confinement ou une fermeture des écoles.

Un déni qui fait craindre le pire aux épidémiologistes puisque les pays voisins du Nicaragua sont touchés.

Le Honduras compte 392 cas de contaminations et 24 morts liées au Covid-19, et il y a 558 personnes infectées par le virus au Costa Rica, trois d'entre elles sont décédées.