DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la méthode suédoise en question

euronews_icons_loading
Coronavirus : la méthode suédoise en question
Tous droits réservés  AP Photo/Andres Kudacki, File
Taille du texte Aa Aa

La Suède est-elle le seul pays en Europe qui profite d'un printemps à peu près normal ? Ces images en tous cas ne donnent pas vraiment l'impression d'une crise sanitaire. Les consignes de confinement ici sont très souples, car c'est le pari de l'immunité collective qui a été fait. Et selon le gouvernement suédois, il s'agit d'une approche beaucoup plus durable :

Hans Dahlgren, ministre suédois des Affaires Etrangères : "Nous avons en Suède un système de ministères nationaux plutôt petits, mais nous avons beaucoup d'agences, des agences d'experts qui donnent des recommandations au grand public et conseillent le gouvernement sur que décider. Ils ont fait des recommandations très claires sur la façon de se comporter dans cette crise et si les gens les écoutent et se font leur propre opinion en se disant : «oui, cela a du sens, nous devons le faire pour nous-mêmes, nos familles et notre peuple», alors cela peut même à long terme avoir les meilleur effets."

La Suède, dix millions d'habitants, déplore 900 morts et 11 000 cas de coronavirus, des données qui ont très rapidement augmenté ces derniers jours. Le Premier ministre Stefan Lofven a proposé une loi d'urgence lui permettant si besoin de fermer tous les lieux publics.