EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Coronavirus : en Autriche, la ruée vers le printemps

Virus Outbreak Austria
Virus Outbreak Austria Tous droits réservés Kerstin Joensson/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Kerstin Joensson/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Maxime Biosse Duplan
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Avec la fin progressive du confinement, les magasins de jardinage et de bricolage ne désemplissent pas.

PUBLICITÉ

Planter des fleurs, entretenir son jardin, des activités de printemps que beaucoup d'Autrichiens attendaient de pouvoir reprendre... Et dès ce matin, des files d'attente ont commencé à se former devant les magasins de jardinage et de bricolage, à nouveau accessibles dans le pays.

Et ici, seule une distance de 1 m doit être respectée entre les clients, qui doivent tous porter un masque.

Les jardins publics ont aussi été rouverts.

En Autriche, la mortalité est jusqu'ici restée inférieure à celle des pays en première ligne comme les Etats-Unis, l'Italie, l'Espagne, la France ou le Royaume-Uni.

Walter Ressl, gérant d'un magasin de bricolage à Eisenstadt : "Le rush est énorme, bien sûr. Alors, quand je suis arrivé à sept heures, il y avait déjà 30 ou 35 clients debout devant le marché, attendant que nous nous ouvrions enfin".

Avec ou sans jardin, être enfermé chez soi a donné des envies de jardinage ou de bricolage à pas mal de monde. "Les gens veulent vraiment le printemps, témoigne une Autrichienne, ils veulent du soleil, des jardins, des plantes."

"On a besoin de différents matériaux pour rénover notre maison, ajoute un homme. Des prises et des trucs comme ça pour s'assurer qu'on ne s'ennuie pas pendant un certain temps."

Ce relâchement est un premier pas vers une nouvelle normalité, a souligné Sebastian Kurz. Dans les mois à venir, le principe "autant de liberté que possible, autant de restrictions que nécessaire" se poursuivra. Mais si nécessaire, le chancelier a prévenu que le signal d'alarme serait tiré.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : rebond épidémique, l'OMS appelle à la vigilance

L'OMS lève l'alerte maximale sur la pandémie de Covid-19

Origine du Covid : l'OMS assure que Pékin dispose de plus de données, la Chine dément