DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une série special « confinement » en Espagne faire rire et grincer des dents

euronews_icons_loading
Une série special « confinement » en Espagne faire rire et grincer des dents
Tous droits réservés  RTVE
Taille du texte Aa Aa

Un couple au bord du divorce, des seniors pas très au fait des nouvelles technologies, des apprentis influenceurs ou des amants restés coincés sous le même toit... « Diarios de la cuarantena » est le nouveau phénomène télévisuel en Espagne. La série, diffusée par la TVE depuis le 7 avril, relate le quotidien de 10 foyers confinés à travers leurs échanges face caméra, ou plutôt face téléphone. Les acteurs se filment chez eux avec un smartphone. Seul fil conducteur, l'humour pour conjurer l'isolement.

« Je suis certain que personne ne va s'arrêter de faire des choses, s'enthousiasme l'acteur Jose Luis Garcia Perez_, et pas seulement des petites choses sur Instagram. Je vous parle de vraies productions, pensées et développées avec les moyens techniques dont nous disposons aujourd'hui. »
_

La télévision, fenêtre sur le monde, devenue fenêtre sur les foyers

Le confinement a aussi redonné un coup de fouet à une télévision en perte de vitesse, mais pour séduire, elle doit faire preuve de créativité.

« Je voyais, en particulier chez mes parents et d'autres personnes âgées, se développer une sorte d'obsession, et nous nous sommes dit que ce serait bien de les aider à déconnecter », explique le producteur Alvaro Longoria_._ L'idée a alors germé : raconter le confinement de l'intérieur.

La série n'en a pas moins fait polémique, accusée de faire la part belle à une classe moyenne se regardant le nombril quand des milliers d'Espagnols meurent du virus et que d'autres sombrent dans la précarité.

« L'humour est le plus grand des mécanismes de défense de l'être humain, analyse la psychiatre Berta Pinilla. Les mécanismes de défense sont des stratégies que nous utilisons pour affronter des situations personnelles ou extérieures que nous avons du mal à gérer. La limite, ce serait le manque de respect. »

La télévision publique espagnole plaide la bonne foi et le droit au sourire. La série est en tout cas sur le point de faire des émules. Les droits ont été vendus pour des adaptations locales au Mexique et en France.