DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Fermés et sans perspective claire : pour les restaurants, l'addition de la crise est salée

euronews_icons_loading
Virus Outbreak France
Virus Outbreak France   -   Tous droits réservés  Francois Mori/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

A Paris, les restaurants devraient rester fermer le 11 mai pour la sortie partielle du confinement. Une fermeture prolongée difficile à digérer pour les restaurateurs, déjà privés d'activité depuis plus d'un mois.

Des restaurants menacés de disparition

Dans une tribune au Figaro, 18 grands chefs ont lancé un appel au secours au président français Emmanuel Macron. Ils estiment que de nombreux commerçants sont menacés de disparition :

Nicolas Haag gère un bistrot à Paris : "S'il n'y pas de chiffre d'affaires, l'entreprise ne vaut plus rien et du coup, ce seront les plus gros qui pourront racheter les entreprises qui n'ont pas d'argent. J'espère qu'à Paris, il n' y aura pas que des grosses chaînes comme McDonald's ou KFC qui seront dans nos bistrots."

La restauration souffre du confinement tout comme les métiers de l'hôtellerie, des arts et spectacles et des activités récréatives. En tout, près d'un 1,5 million d'employés sont touchés en France par cet arrêt de l'activité. Idem en Italie et en Espagne. Le secteur hôtelier espagnol représente à lui seul 6,2% du PIB, plus de 4% en Italie ou en France.

Pas de perspective claire de reprise

De Paris à Barcelone, de Venise à Londres... Partout, les mêmes images : des rideaux fermés, des chaises empilées. Et toujours cette question sans réponse claire : quand les Européens pourront-ils réinvestir les terrasses et retrouver leur vie d'avant ?