DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le festival bruxellois Balkan Trafik se transpose de la scène au web

euronews_icons_loading
Le festival bruxellois Balkan Trafik se transpose de la scène au web
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Un champion de beatbox et un guitariste de talent sur une même scène à Bruxelles. L’image est alléchante mais elle n’aura pas lieu à cause du coronavirus. Le Balkan Trafik festival ne veut toutefois pas dire complètement au revoir à l’édition 2020. Les débats, les rencontres et bien sûr les concerts seront retransmis sur le web. "C’est une façon différente d’avoir un nouveau goût des Balkans", du fond de son canapé explique l’organisateur Nicolas Wieërs.

Pour certains artistes à l’affiche, cette situation n’est pas sans rappeler des heures sombres de cette région d’Europe. Kenan Hadzifejzovic se souvient du lancement de la chorale Hazreti Hamza Choir en 1993. C’était la guerre en Bosnie-Herzégovine. "Nous ne pouvions pas sortir comme des gens normaux mais nous avions notre chorale, nos chants, dans des endroits protégés et c’est comme ça que nous avons pu grandir et garder notre raison", explique-t-il.

Pour la poétesse roumaine Silvia Grădinaru, l’art est encore plus nécessaire en ces temps de pandémie. "Les gens ont plus que jamais besoin d’art, de laisser parler les sentiments et d’avoir l’impression que les choses ne s’arrêtent pas", assure la jeune femme. Une affirmation reprise à son compte par le festival.