DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Climat : des plans d'aide sans conditions pour les compagnies aériennes ?

euronews_icons_loading
Climat : des plans d'aide sans conditions pour les compagnies aériennes ?
Tous droits réservés  AP / Elaine Thompson
Taille du texte Aa Aa

Confrontées à une crise sans précédent, les compagnies aériennes européennes misent aujourd’hui sur le soutien financier des États pour survivre.

12,8 milliards d'euros d'aide pour les compagnies européennes

Elles auraient déjà négocié avec les gouvernements une enveloppe totale de 12,8 milliards d'euros d'aide selon cet outil de suivi publié par des organisations de défense de l’environnement qui ont toutefois noté l'absence de mesures contraignantes en matière d'émissions carbones.

"Les plans de sauvetage doivent être assortis de conditions strictes afin que les compagnies aériennes ne nous préparent pas à une autre crise, alors que nous luttons déjà contre le COVID-19", souligne Faiza Oulahsen de Greenpeace. _"Il faut imposer à ces entreprises des conditions environnementales pour que lorsque nous sortirons de la crise du coronavirus, nous pourrons alors aborder la prochaine crise que nous devons affronter, à savoir celle du changement climatique. Nous ne disons pas que ces compagnies ne doivent pas recevoir d'argent, ce que nous disons, c’est que cela doit être juste et durable."
_

Le trafic des avions en Europe a chuté de 90%

Pour le secteur aérien, l’urgence est d’abord de sauver les compagnies et ses quelque 25 millions d’emploi dans le monde. Mais elles resteront engagées pour le climat, assure Thomas Reynaert, directeur de l’association "Airlines for Europe" :

_"La durabilité demeure un engagement à long terme et la crise ne changera pas fondamentalement cet engagement. Ce que nous devons examiner, c'est la situation extraordinaire de cette crise et nous devons nous assurer que les compagnies aériennes sortent de cette crise le plus rapidement possible, qu'elles puissent commencer à fonctionner aussi normalement que possible. Et alors, elles pourront s'engager sur la durabilité. Ces obligations avaient été faites en temps normal, nous devons donc tout d'abord revenir à la normalité."
_

Le trafic des avions en Europe a diminué de 90% par rapport à il y a an selon l'IATA, lAssociation internationale du transport aérien, et la perte de chiffres d'affaires cette année pour les compagnies aériennes européennes est estimée à 82 milliards d'euros.