DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La peste porcine africaine, l'autre pandémie qui menace l'Europe

euronews_icons_loading
La peste porcine africaine, l'autre pandémie qui menace l'Europe
Tous droits réservés  Michael Probst/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La peste porcine africaine, l'autre pandémie. Frappant le sanglier et le porc d'élevage, elle s'est rapprochée ces dernières semaines de l'Europe.

Des corps de sangliers infectés ont été trouvés ces dernières semaines dans l'ouest de la Pologne, à dix kilomètres seulement de la frontière avec l'Allemagne. Le sanglier peut transmettre la maladie aux porcs domestiques - mais pas aux humains.

Hans Von der Brelie, envoyé spécial : "Les éleveurs de porcs polonais se sentent menacés, leur existence est en jeu. Plusieurs milliers de bêtes ont du être tuées dans cette région."

L'année dernière, quelques 35 000 porcs ont été abattus dans le nord-est de la Pologne. Au début de cette année, 24 000 autres ont été abattus ... à l'ouest.

Andrzej Waszczuk, éleveur de porcs comme son père et son arrière grand-père, accuse le gouvernement de négliger les missions de recherche des sangliers morts - des "bombes virales" potentielles pour les élevages de porcs.

Andrzej Waszczuk, éleveur de porcs : "Les sangliers morts ne sont pas enlevés à temps, ils se décomposent trop longtemps, les autorités les récupèrent au bout de trois ou quatre jours. Les agriculteurs locaux sont vraiment en colère. - Avant le déclenchement de la maladie, nous avions environ 2 000 éleveurs de porcs dans notre district - il n'en reste que 600."

Une force d'action spéciale a été mise en place à Dresde, capitale régionale de la Saxe, près de la Pologne. Pour protéger l'industrie porcine allemande florissante, le chef de cette unité, Stephan Koch, a fait construire en urgence une clôture anti-sanglier longue de 130 kilomètres.

"Un débat est en cours, explique t-il, sur la manière de limiter la propagation de la maladie. Le sanglier peut le transmettre, et le sanglier traverse fréquemment la frontière depuis et vers l'Allemagne et la Pologne. Nous discutons de la construction de barrières, aussi bien du côté polonais que du côté allemand. Cela pourrait être un bon outil pour ralentir ou arrêter le mouvement des sangliers et ainsi lutter contre la maladie."

Alors que la Saxe a achevé la construction de la clôture de protection, la Pologne a elle aussi durci la lutte contre la maladie. Les chasseurs sont désormais autorisés à utiliser des silencieux et l'armée peut être appelée pour les aider.

L'objectif est de réduire de 90% le nombre de sangliers dans certaines régions.