DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : plus de 20 000 morts au Royaume-Uni, une vaste campagne de tests sérologiques en Italie

euronews_icons_loading
Covid-19 : plus de 20 000 morts au Royaume-Uni, une vaste campagne de tests sérologiques en Italie
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Le Royaume-Uni a franchi la barre des 20 000 morts, l'Italie annonce le début d'une campagne de tests sérologiques sur 150 000 personnes, et la France continue de voir le nombre de patients hospitalisés en réanimation baisser. Le point sur la situation de ce samedi en Europe.

  • En Italie

Le nombre de décès quotidien semble se stabiliser autour des 400, pour un total de 26 384 morts depuis le début de la pandémie en Italie.

Alors que le nombre de patients hospitalisés a encore baissé ce samedi par rapport à la veille, le pays annonce le début d'une campagne de tests sérologiques sur 150 000 personnes à l'échelle nationale à compter du 4 mai.

Ces tests permettent de détecter les anticorps et ainsi d'en savoir plus sur le nombre d'Italiens qui ont contracté le virus, y compris les personnes qui ne présentaient aucun symptômes.

La Lombardie, la région d'Italie la plus touchée avec plus de la moitié des morts enregistrées dans la péninsule, a déjà commencé cette semaine ces tests sérologiques.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait 26 384 morts en Italie sur un total de 195 351 cas, selon le bilan présenté samedi par la protection civile, qui a relevé la poursuite de la baisse du nombre des malades : ils sont actuellement 105 847, soit 680 de moins en 24 heures.

  • En France

Pendant ce temps en France, le bilan continue de s'alourdir avec 369 nouveaux décès annoncés ce samedi, mais ce chiffre est moins élevé que début avril.

Plusieurs signes encourageants : le nombre de décès dans les hôpitaux est au plus bas depuis un mois, tandis que le nombre de patients hospitalisés en réanimation poursuit sa baisse, continue depuis 17 jours. Même si, au cours des dernières 24 h, 124 nouveaux malades Covid-19 y ont été admis, selon la DGS.

La DGS souligne cependant "le nombre très important de patients en réanimation, toutes causes confondues (7 525), supérieur de 50% aux capacités initiales de réanimation en France".

Accusé d'inertie, le gouvernement a défendu son action par la voix du ministre de la santé Olivier Véran, qui s'est rendu dans un laboratoire de tests en Seine-Saint-Denis. Le gouvernement, qui doit dévoiler son plan pour l'après-11 mai la semaine prochaine, s'est fixé l'objectif de réaliser au moins 500 000 à 700 000 tests par semaine au moment du déconfinement, contre environ 300 000 actuellement.

  • Au Royaume-Uni

Les nouvelles sont en revanche loin d'être réjouissantes au Royaume-Uni. 813 nouveaux décès ont été annoncés ce samedi, et le nombre total de morts a maintenant dépassé la barre des 20 000.

Mais ce chiffre ne traduit pas en temps réel l'évolution de la pandémie, car un tiers des 711 décès supplémentaires recensés en Angleterre datent de plus d'une semaine, assure l'université d'Oxford.

"C'est un jour très triste pour la nation", a réagi Steven Powis, l'un des responsables des services de santé britannique. Aux chiffres communiqués quotidiennement doivent s'ajouter les décès dans les maisons de retraite, qui, selon les représentants du secteur, se comptent en milliers.

A l'heure où certains pays européens entament un progressif déconfinement, la question ne semble pas à l'ordre du jour à ce stade. La ministre de l'Intérieur Priti Patel a jugé qu'il serait "irresponsable" de s'avancer par exemple sur une date de réouverture des écoles. "Il est trop tôt", a souligné Steven Powis.