DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Fatima et Lourdes, des sanctuaires à l'épreuve du coronavirus

euronews_icons_loading
Fatima et Lourdes, des sanctuaires à l'épreuve du coronavirus
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Pour cause de coronavirus, l'anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à Fatima (Portugal) a été fêté a minima. En France, le sanctuaire catholique de Lourdes (France) rouvrira partiellement ce samedi.

Sanctuaire de Fátima

Le Sanctuaire de Notre-Dame de Fátima (Portugal) accueille chaque année des millions de pèlerins. Mais ce mercredi, personne ! C'est du jamais-vu. Le site est fermé à cause de la menace épidémique.

Ce mercredi, c’était pourtant la date du 103ème anniversaire des apparitions de la Vierge Marie. Un anniversaire habituellement célébré avec faste. Mais là, une cérémonie a minima...

Durant la célébration, l’évêque de Fatima a lu une lettre du pape François, demandant à ce que les fidèles prient pour les "innombrables victimes du coronavirus".

Notre-Dame de Lourdes

Autre lieu où l’on prie pour les victimes de l’épidémie : le sanctuaire de Lourdes, dans le sud-ouest de la France. Le site est fermé depuis deux mois. Mais les responsables ont reçu l’autorisation de le rouvrir à partir de ce samedi.

L’accès sera permis aux seuls pèlerins venant des environs. "Les pèlerins, qui viendront d'un rayon de 100 kilomètres (selon les règles gouvernementales en vigueur), seront accueillis aux deux portes du Sanctuaire par des hospitaliers et pourront faire un parcours dans le Sanctuaire", a expliqué à l'AFP Monseigneur Ribadeau Dumas, le recteur du Sanctuaire.

L'accès direct à la Grotte où, selon la religion catholique, la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous en 1858, ne sera toutefois pas autorisé.