DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espagne : prolongation de l'état d'alerte, jusqu'au 6 juin

euronews_icons_loading
Espagne : prolongation de l'état d'alerte, jusqu'au 6 juin
Tous droits réservés  Ballesteros/AP
Taille du texte Aa Aa

En Espagne, l'état d'alerte est prolongé de deux semaines. Les députés ont voté ce mercredi cette prolongation, jusqu'au 6 juin inclus.

Cette mesure d'exception permet notamment de limiter la liberté de circulation. Et le gouvernement jugeait nécessaire de la prolonger jusqu'à la fin du déconfinement par phases, qui doit s'achever fin juin.

Le Premier ministre socialiste Pedro Sánchez a lui-même défendu cette mesure ce mercredi dans l'hémicycle.

Ce sont les Espagnols qui ont arrêté le virus ensemble (...) Personne n'a le droit de saboter ce que nous avons accompli ensemble durant ces longues semaines de confinement.
Pedro Sánchez
Premier ministre espagnol

Les manifestations de l'opposition

Le Premier ministre répond ainsi aux critiques des partis d'opposition qui, depuis plusieurs jours, organisent des manifestations contre le gouvernement.

Aux cris de "gouvernement démission" et en tapant sur des casseroles, ces manifestants, soutenus par la droite et l'extrême droite, accusent le gouvernement de limiter les libertés et d'avoir été incompétent dans sa gestion de la crise sanitaire.

"Vous êtes incapables de protéger les Espagnols autrement qu'avec une réclusion brutale", a lancé le patron du Parti Populaire (droite) Pablo Casado, tandis que Santiago Abascal, le chef de l'extrême droite de Vox, a affirmé que la "révolte des balcons, des casseroles et des masques est inarrêtable".

La situation sanitaire s'améliore globalement.

Depuis plusieurs jours, le pays compte moins de 100 décès quotidiens, contre plus de 400 au plus fort de l'épidémie.

Mais si les mesures de confinement s'assouplissent progressivement, la prudence reste de mise.

Port du masque généralisé

Ainsi, à compter de ce jeudi, l'utilisation de masques sera obligatoire pour toutes les personnes de plus de 6 ans dans la rue ou dans les lieux publics comme les magasins quand il n'est pas possible de garder ses distances.

Depuis le 4 mai, les usagers des transports publics étaient déjà obligés de porter un masque. La décision de généraliser son port a été prise en accord avec toutes les régions.