PUBLICITÉ

La Hongrie ferme ses zones de transit sur demande de la Cour de Justice de l'Union Européenne

La Hongrie ferme ses zones de transit sur demande de la Cour de Justice de l'Union Européenne
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des zones qui étaient devenues de vraies prisons pour 280 migrants en attente d'une régularisation.

PUBLICITÉ

Sur ses frontières sud, des camps de migrants avaient été installés pour les personnes et les familles en attente de pouvoir franchir la frontière... Le gouvernement hongrois a du s'exécuter :

Gergely Gulyàs, ministre du cabinet du Premier ministre : "Le gouvernement hongrois n'est pas d'accord avec la décision, nous la considérons comme un risque pour la sécurité européenne, mais en tant qu'Etat membre de l'UE, nous devons évidemment respecter toutes les décisions de justice, et nous le ferons."

280 migrants environ étaient jusqu'à présent bloqués dans ces zones de transit. Ils vont être relogés dans des centres d'accueil. C'est par des migrants iraniens et afghans que la Cour de Justice a été saisie, elle a estimé que c'est sans motif valable qu'ils y étaient retenus depuis un an.

Les conditions de vie dans ces camps ont été souvent décrites comme celles d'une prison. les migrants évacués ne pourront désormais déposer une demande d'asile que dans les ambassades hongroises, c**'est à dire hors du pays**.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Peter Magyar, le nouveau visage de l'opposition hongroise

L'opposition hongroise sur les terres de Viktor Orbán

Hongrie : l'opposition appelle à des élections anticipées en cas de victoire aux européennes