DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : les Européens se déconfinent un peu plus

euronews_icons_loading
Coronavirus : les Européens se déconfinent un peu plus
Tous droits réservés  RTP
Taille du texte Aa Aa

De nombreux pays, notamment en Europe, lèvent progressivement les mesures de confinement : réouverture de frontières et reprise de certains vols... Tour d'horizon.

Une église qui rouvre ses portes. Comme un symbole. Au Portugal comme ailleurs en Europe, les mesures de confinement sont progressivement levées, à mesure que l'épidémie de coronavirus ralentit.

En France, pour ce long week-end de Pentecôte, l'interdiction d'aller à plus de 100 km de chez soi tient toujours. Cette mesure sera levée mardi.

Concernant la réouverture des frontières, on retiendra l'annonce de la Norvège et du Danemark, ce vendredi. Ces deux pays vont permettre aux touristes de voyager d'un pays à l'autre. Mais ils maintiennent leurs frontières fermées avec leur voisin suédois. La Suède où le taux de contamination par le coronavirus est bien plus élevé.

De son côté, la Grèce rouvrira ses aéroports d'Athènes et de Thessalonique (nord) aux touristes en provenance de 29 pays, et ce, à partir du 15 juin.

A retenir aussi, le premier vol charter transportant des Européens vers la Chine. Un vol au départ de Francfort en Allemagne. 200 personnes à bord, dont un ingénieur automobile. Il dit s'attendre à de "très longs contrôles sanitaires, une fois arrivé sur place". Et, ajoute-t-il, "il y aura une période de mise à l'écart de 14 jours."

New York, Trump et l'OMS

A New York (Etats-Unis), le déconfinement devrait commencer le 8 juin. C'est du moins ce qu'a annoncé le maire de la ville. New York est, à ce jour, la ville la plus touchée au monde par l'épidémie. Le coronavirus y a fait plus de 21 000 morts.

Ce vendredi, l'Organisation mondiale de la Santé a annoncé le lancement d'une plateforme numérique pour partager les données sur la lutte contre l'épidémie.

Le patron de l'OMS a rappelé à cette occasion que tous les traitements contre le Covid-19 devront être accessibles à tous.

Cela dit, l'OMS devra désormais se passer du large financement américain. Donald Trump a en effet annoncé que les Etats-Unis coupaient les ponts avec l'OMS, jugée trop complaisante vis-à-vis de la Chine.