DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Inde entame la première phase de son déconfinement

euronews_icons_loading
L'Inde entame la première phase de son déconfinement
Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Depuis lundi, l'Inde est entrée dans la première phase de son déconfinement. L'activité économique reprend progressivement, mais le pays est touché par deux autres fléaux : la canicule et l'invasion de criquets.

Dans la capitale New Delhi les magasins et les usines ont rouverts, mais le pays reste fermé aux étrangers pour éviter de réimporter l'épidémie de coronavirus qui est d'ailleurs toujours active. L'Inde vient de dépasser la France en nombre de cas, 190 000 dont 5 400 décès.

60% des cas de Covid-19 en Inde sont localisés dans les États de Gujarat et de Maharashtra.

Capture d'écran
EuronewsCapture d'écran

Un peu plus au nord, au Madhya Pradesh et au Rajasthan, un autre fléau frappe la population : une invasion de criquets pèlerins, en provenance de la Corne de l'Afrique qui dévaste les cultures. Une catastrophe notamment pour le Rajasthan, considéré comme le grenier de l'Inde. Il s'agit de la plus grande invasion de criquet dans la région depuis près de 30 ans. Tous les moyens sont bons pour tenter de faire fuir ces insectes nuisibles, comme le bruit. Un essaim de criquet mange autant en une journée que 35 000 personnes. La sécurité alimentaire est donc menacée.

Outre la crise sanitaire, et les invasions d'insectes, l'Inde est touchée par une forte vague de chaleur. Il n'avait jamais fait aussi chaud à New Delhi au moins de mai depuis 18 ans. Au Rajasthan les 50 degrés Celsius ont été atteints.