DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Être modeste, c'est essentiel dans le judo et la vie selon de grands champions comme Teddy Riner

euronews_icons_loading
euronews
euronews
Taille du texte Aa Aa

Privés de compétitions internationales pour cause de coronavirus, de grands champions de judo sont invités par leur Fédération internationale à communiquer sur les valeurs que leur sport véhicule. Après le respect, le courage et la sincérité, ils évoquent l'importance de la modestie "surtout quand on a réussi" comme le dit Teddy Riner.

Teddy Riner : "Connaître ses forces et ses faiblesses"

Teddy Riner est le judoka qui a remporté le plus de compétitions internationales dans l'histoire. Le Goliath français qui évolue dans la catégorie des plus de 100 kg détient dix titres de champion du monde, deux médailles d’or olympiques et cinq titres européens. Il a enregistré sa première défaite en plus de neuf ans en février face au Japonais Kokoro Kageura lors du troisième tour du dernier Grand Slam parisien.

"Le judo est un sport avec un code moral et surtout, il t'aidera beaucoup dans la vie," assure le champion.

"Je crois que la modestie est une valeur très importante dans ce monde et surtout, quand on a réussi," ajoute-t-il.

"C'est d'arriver à parler de soi sans ne jamais oublier d'où l'on vient, c'est connaître ses forces et ses faiblesses," insiste-t-il.

Martyna Trajdos : "On ne doit jamais sous-estimer l'adversaire"

L'Allemande Martyna Trajdos a décroché le bronze lors des championnats du monde à Tokyo l'an dernier et lors des championnats d'Europe à Tel Aviv l'année précédente. La jeune femme détient plus de 25 médailles de coupe du monde. Elle a remporté le Grand Slam à Ekaterinburg en 2017.

"Dans le judo, on fait preuve de modestie de manière très simple : c'est un sport où il faut être modeste, c'est clair," assure Martyna Trajdos.

"Il peut arriver tellement de choses sur le tatami : le judoka numéro 1 mondial peut perdre face à quelqu'un qui est classé 100ème," fait-elle remarquer.

"La modestie est très importante dans des moments comme cela, on ne doit jamais sous-estimer l'adversaire," souligne-t-elle.

Idalys Ortiz : "On est tous égaux"

La Cubaine Idalys Ortiz est devenue championne olympique en 2012 à Londres et a décroché l'argent en 2016 à Rio. Elle avait déjà été médaillée de bronze en 2008 à Pékin. Championne du monde 2013 et 2014, la judokate a également remporté les Grands Slams de Paris et de Düsseldorf l'an dernier.

"Le judo rend les gens meilleurs, il nous apprend à avoir dans le sang, le respect, la courtoisie et la modestie," estime la championne.

"Je n'ai jamais eu l'opportunité de m'entraîner avec un champion olympique ou un champion du monde ; moi, j'aime beaucoup partager mon expérience avec les enfants," poursuit-elle.

"Pour moi, on est tous égaux, c'est pour cela qu'on doit partager avec eux selon moi : de cette manière, quand l'un d'eux a un doute, on est là pour lui parler en l'entourant d'amour," conclut-elle.