EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Écoles : qu'en sera-t-il de la rentrée de septembre ?

Écoles : qu'en sera-t-il de la rentrée de septembre ?
Tous droits réservés Frank Augstein/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Frank Augstein/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors qu'en Angleterre, les autorités ont renoncé à faire revenir en cours tous les primaires, les pays européens cherchent des solutions pour la rentrée.

PUBLICITÉ

En Angleterre, ceux qui n'ont vraiment pas envie de retourner sur les bancs de l'école y échapperont peut-être jusqu'en septembre. Dans cette partie du pays, le gouvernement britannique a renoncé à faire rentrer tous les primaires, 5 millions d'élèves de 4 à 11 ans, avant les grandes vacances.

Pour Anne Longfield, commissaire à l'enfance pour l'Angleterre, les protocoles sont trop contraignants :

« Les modalités pratiques sont très lourdes, explique-t-elle. I_l faudrait deux fois plus de classes et deux fois plus d'enseignants ici. Et ce sont deux choses que les écoles ne peuvent pas résoudre seules. Elles ont travaillé très dur pour rendre leurs locaux sûrs, en les réaménageant pour que les enfants puissent revenir, mais elles ne peuvent pas tout faire._ »

En Italie, les écoles n'ont pas rouvert

En Italie, les écoles n'ont pas rouvert et les vacances d'été ont débuté sur fond de protestations à Rome. Les enseignants s'inquiètent des conditions dans lesquelles se fera la rentrée. Il réclament davantage de moyens et de personnel. Mais dans ce pays où la pauvreté éducative est très élevée, l'école à distance aggrave la situation. Alessandro, 10 ans, a manifesté pour retrouver sa vie scolaire d'avant.

« J'espère qu'en septembre, nous aurons cours normalement avec tous les camarades et les professeurs, dit-il. Je l'espère vraiment parce que je ne tiendrai pas encore une année scolaire ou même une demi-année enfermé à la maison. »

4 m2 par enfant, pas plus de 15 par classe… En France, comme dans bien d'autres pays européens, la reprise des cours n'aura concerné qu'une partie des élèves et sera de courte durée, avant le casse-tête de la rentrée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Déplacements, frontières, bars, écoles : les annonces de la phase II du déconfinement

Une partie des élèves belges retrouvent les bancs de l’école

France : "On ne peut pas demander à l'école de trier les enfants"