DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Après le confinement, le retour en force de la pollution à Paris

euronews_icons_loading
L'air grisâtre de Paris après le confinement
L'air grisâtre de Paris après le confinement   -   Tous droits réservés  Michel Euler/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le périphérique parisien, comme à ses plus belles heures.. Un mois après la fin du confinement, la voiture a repris ses droits à Paris et en région parisienne, et la pollution est revenue quasiment au même niveau qu'avant le confinement. Un phénomène qui était à prévoir et qu'a bien constaté AirParif, l'agence chargée de la surveillance de l'air que les parisiens respirent.

Charlotte Songeur, Ingénieur AirParif : "Avec le confinement qui a été vraiment brutal d'une journée à l'autre la baisse du trafic (routier) et des activités a fait que les émissions ont chuté et ont été divisées par quatre, donc ça a vraiment été brutal dans les premiers jours du confinement. Et puis au déconfinement, on a une remontée progressive : déjà juste avant, il y a des activités qui ont repris, on voit une remontée progressive, et on est revenu à peu près à 80% en termes d'émissions, donc de polluants qu'on émet dans l'atmosphère."

la persistance du télétravail dans de nombreuses entreprises explique que la pollution ne soit pas complètement revenue aux niveaux pré-confinement.

Si l'on a pu espérer que la baisse du trafic routier serve d'exemple pour l'après-confinement et donne de bonnes idées aux automobilistes parisiens, la déception risque d'être de taille... Mais cette période de répit aura au moins permis la mise en place de nombreuses pistes cyclables.