EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Norvège : 21 ans de prison pour l'auteur de l'attaque contre une mosquée

Philip Manshaus a été condamné à une peine de 21 ans de prison pour son attaque contre une mosquée, Oslo le 11 juin 2020
Philip Manshaus a été condamné à une peine de 21 ans de prison pour son attaque contre une mosquée, Oslo le 11 juin 2020 Tous droits réservés Håkon Mosvold Larsen, AP
Tous droits réservés Håkon Mosvold Larsen, AP
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Il avait tenté de tuer "le plus de musulmans possible" l'été dernier dans une mosquée près d'Oslo. Philip Manshaus a été condamné ce jeudi à une peine de 21 ans de prison qui pourra être prolongée indéfiniment, la perpétuité n'existant pas en Norvège.

PUBLICITÉ

Il avait tenté de tuer "le plus de musulmans possible" l'été dernier dans une mosquée près d'Oslo. Philip Manshaus a été condamné ce jeudi à une peine de 21 ans de prison qui pourra être prolongée indéfiniment, la perpétuité n'existant pas en Norvège.

Se réclamant de la mouvance néo-nazie, l'homme âgé de 22 ans a été reconnu coupable d'"homicide" et de "tentative d'acte terroriste". Il n'a exprimé aucun remords et est resté impassible lors du verdict.

L'accusé a déclaré que son intention était de tuer le plus de musulmans possible dans la mosquée et qu'il est déçu de n'avoir réussi à tuer aucune des personnes qui s'y trouvaient
Annika Lindstrom
Juge

Vêtu d'un gilet pare-balles et d'un casque équipé d'une caméra, Philip Manshaus avait pu être désarmé à temps. Mais avant de se rendre dans la mosquée, il avait pu commettre un premier crime raciste en abattant sa demi-soeur d'origine chinoise.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une femme décède dans une attaque au couteau en Norvège

Autriche : Josef Fritzl pourrait être libéré prochainement

Pays-Bas : les condamnations tombent pour le meurtre du journaliste Peter R. de Vries