DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Scandale des prothèses mammaires PIP : la justice de l’UE limite l’indemnisation

euronews_icons_loading
Scandale des prothèses mammaires PIP : la justice de l’UE limite l’indemnisation
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

C'est un scandale sanitaire vieux de 10 ans. L'échelle de la fraude est planétaire. Et pourtant, seules les victimes en France peuvent être indemnisées par l’assurance, a décidé ce jeudi la Cour de justice de l'Union européenne.

La société française PIP a vendu pendant des années un million d'implants mammaires défectueux dans 65 pays. 400 000 femmes porteraient des prothèses non pas remplies de silicone mais d'un gel industriel.

Pour Sarah Hart, une victime britannique, cette décision est incompréhensible. "Tous ces implants viennent de la même entreprise, donc ils devraient compenser tout le monde de la même façon", s’emporte-t-elle. 80% de la production de prothèses PIP étaient vendus à l'international.

Pour l'avocat de nombreuses victimes cet arrêt de la Cour européenne met de côté les préjudices physiques et psychologiques vécus par des milliers de femmes. Des questions médicales sont encore sans réponse pour certaines d’entre elles. "On a des cas extrêmement graves avec des femmes confrontées à des siliconomes lymphatiques. Ce qui veut dire que le gel PIP, composé de composantes de gel industriel, va pénétrer dans le système lymphatique sans que l'on sache véritablement ce qui va se passer dans 10, 20, 30 ans pour elles. Ce qui est inquiétant c'est que plus les années passent, plus on voit l'apparition de symptômes extrêmement inquiétants", insiste Me Aumaître.

L'avocat se désole de voir qu'en 10 ans la législation européenne a peu évolué. Cette décision intervient à l'heure où la solidarité de l'Union en matière de politique de santé est déjà fortement mise à mal. Toutefois le scandale n'est pas encore clos. Une autre procédure est toujours en cours.