EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La première maison 3D flottante est née en République Tchèque

La première maison 3D flottante est née en République Tchèque
Tous droits réservés 
Par Nathan JoubiouxJiri Skacel avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est une prouesse technologique. En République Tchèque, un sculpteur et groupe d'architectes ont créé une maison flottante entièrement imprimée en 3D. Elle sera visible sur la Vltava, à Prague, pendant deux mois.

PUBLICITÉ

České Budějovice est une ville pittoresque au sud de la République Tchèque connue pour sa célèbre Black Tower qui domine son centre-ville. Et au milieu de son histoire, est né un joyau architectural : la première maison en 3D du pays.

Ce prototype d'un nouveau genre est réalisé à l'aide d'un bras mécanique à bec posant, patiemment, couche après couche, des bandes successives de béton. Le béton justement, contient des fibres nano-propylène, des plastifiants et un accélérateur de renforcement. "J'ose dire que c'est le tout premier bâtiment flottant imprimé en 3D dans le monde" a déclaré à l'AFP, Michel Trpak, sculpteur et créateur de la maison.

Son petit nom : Prvok Protozoan.

Résultat du mariage entre un sculpteur tchèque et un groupe d'architectes, elle est pressentie pour devenir une maison de vacances de l'avenir. Pour ses créateurs, sa construction est semblable à celle d'un château de sable. "La pompe envoie des vibrations durant le pompage et le béton coule comme du miel. Quand vous stoppez l'impression, cela stoppe les vibrations. Quand on prend le tout et qu'on le secoue, alors tout glisse vers le bas" explique Jiri Vele, architecte et imprimeur en chef de maisons 3D.

Une fois imprimés, les modules de la chambre et de la salle de bain seront fixés à un noyau en bois avec de grandes fenêtres. L'ensemble sera ensuite recouvert d'un toit.

Son designer, Michal Trpak, utilise ce béton coulant pour ses propres sculptures. Construire une maison en utilisant cette technologie n'est qu'un pas de plus en avant.

Je l'appelle encore la sculpture d'habitation, parce que je suis sculpteur. La maison est biologique, elle a une façade sculpturale en relief, mais elle fonctionne toujours comme une maison, ce qui signifie que vous devez l'utiliser pour vivre. Elle est proposée comme maison de week-end à placer dans la nature avec un toit et des murs pouvant être recouverts de plantes.
Michal Trpak
Sculpteur et créateur de la maison

Si la construction a rencontré des problèmes, le béton utilisé étant sensible aux changements de température lors du durcissement, le résultat est une réussite.

D'une superficie de 43m², la maison comprend un salon avec cuisine, une chambre et une salle de bain. Si son prix est encore élevé, la deuxième génération de celle-ci devrait s'élever à 112 000 euros. La troisième, environ la moitié de ce prix. "Dans le futur, nous aimerions recycler. Et c'est même un avantage : vous allez sur le site, vous broyez le vieux bâtiment et en imprimez un nouveau" continue Michal Trpak.

Le processus de construction est assez simple, il suffit d'imprimer le matériel au fur et à mesure des besoins. Et la maison présente de nombreux avantages : elle peut prendre la forme que vous souhaitez, et être placée à la campagne, en ville ou même sur l'eau.

Ce prototype sera transporté à Prague, sur la Vltava, où elle restera pendant deux mois.

Mais comment construire une telle maison ? C'est simple. Vous appelez l'entreprise, elle vous imprime votre maison en deux ou trois jours. Vous attendez environ deux semaines pour qu'elle puisse sécher et vous pouvez emménager.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tensions exacerbées entre la Corée du Nord et la Corée du Sud

Violences intercommunautaires dans la banlieue de Dijon, en France : le calme revient

Affrontement militaire meurtrier dans l'Himalaya entre l'Inde et la Chine