PUBLICITÉ

Coronavirus en Amérique latine : le Brésil franchit la barre du million de cas

Coronavirus en Amérique latine : le Brésil franchit la barre du million de cas
Tous droits réservés Silvia Izquierdo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Silvia Izquierdo/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Guillaume Petit
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Deuxième pays le plus touché dans le monde, le Brésil est proche de la barre des 50 000 morts.

PUBLICITÉ

La propagation de la pandémie de coronavirus reste exponentielle en Amérique latine. Le Brésil a dépassé ce vendredi le cap du million de cas de contaminations. Un seuil qui n'avait été franchi que par les Etats-Unis jusque-là.

Deuxième pays le plus touché dans le monde, le Brésil n'est désormais pas loin d'atteindre la barre des 50 000 morts. Depuis début juin, le géant latino-américain, nouvel épicentre mondial de la pandémie, a enregistré plus de nouvelles contaminations (518 000) et de décès (19 000) qu'aucun autre pays au monde, selon une compilation effectuée par l'AFP à partir de sources officielles. 

 Mais c'est le continent entier qui voit la virus se répandre inexorablement : plus de 20 000 morts aux Mexique (avec pour conséquence un retard d'une semaine pour la reprise dans la capitale d'activités économiques, initialement prévue lundi), plus de 7 000 au Pérou, plus de 4 000 au Chili et en Equateur, ou encore plus de 2 000 en Colombie, qui recense le nombre record de 95 décès en une seule journée vendredi.

En Argentine, où près de 40 000 cas et près de 1 000 décès ont été officiellement recensés, la crise tombe au plus mal, alors que le pays est en défaut de paiement depuis le 22 mai et plongé dans la récession depuis 2018.

Une lueur d'espoir pourrait néanmoins venir de ce laboratoire : un serum produit à base de plasma de cheval a montré des résultats encourageants contre le Covid-19 lors de tests in vitro. "_Notre sérum a un pouvoir neutralisant 20 à 100 fois supérieur au plasma à la moyenne des patients en convalescence. Dans environ 15 à 20 jours, nous entamerons des essais cliniques sur environ 250 patients dans 15 hôpitaux et cliniques privées de la zone métropolitaine de Buenos Aire_s", assure Fernando Goldbaum, le directeur scientifique de Immunova, une entreprise spécialisée dans les biotechnologies.

Ce sérum pour la "vaccination passive", précisent les autorités, consiste à administrer aux patients des anticorps contre l'agent infectieux, afin de le bloquer et d'empêcher sa propagation.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : l'UE compte fermer ses frontières à 54 pays dont les Etats-Unis, le Brésil et la Russie

Changement d'heure : quels sont ses effets sur votre santé ?

En République tchèque, la coqueluche est de retour