DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Chute du commerce mondial, mais le scénario du pire s'éloigne (OMC)

euronews_icons_loading
Chute du commerce mondial, mais le scénario du pire s'éloigne (OMC)
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Le commerce mondial a plongé de 18,5% au deuxième trimestre 2020, mais l'OMC veut croire que la situation sera moins pire que prévue.

L'Organisation mondiale du Commerce (OMC) a publié ce mardi ses prévisions : le commerce mondial a plongé de 18,5 % au deuxième trimestre de cette année, en raison de l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement appliquées un peu partout.

Cela dit, le patron de l'Organisation mondiale du Commerce estime que cela aurait pu être pire, sans les mesures financières prises par les gouvernements afin de soutenir les économies.

Une réaction plus rapide et plus massive, donc plus efficace que lors de la crise financière de 2008-2009.

Nous savons tous que la pandémie de Covid-19 ébranle toute l'économie mondiale et, donc aussi le commerce mondial. Cette semaine, les économistes de l'OMC ont révisé leurs projections initiales.
Ils prévoient pour le deuxième trimestre une baisse de 18,5% par rapport à l'an dernier. Cette baisse est d'une ampleur historique. En fait, c'est la baisse la plus importante jamais enregistrée.
Roberto Azevêdo
Directeur général de l'OMC

Reprise du trafic aérien, redémarrage de l'activité dans les ports, relance des commandes à l'exportation... Les données collectées ces dernières semaines laissent entrevoir une amélioration de la situation, favorisée par les mesures de déconfinement.

"En bonne voie pour le scénario le plus optimiste"

Les prévisions commerciales annuelles faites par l'OMC le 20 avril mentionnaient deux trajectoires plausibles: un scénario relativement optimiste dans lequel le volume du commerce mondial des marchandises en 2020 se contracterait de 13% et un scénario pessimiste dans lequel il chuterait de 32%.

Nous sommes actuellement en bonne voie pour le scénario le plus optimiste. Si les volumes d'échanges rebondissent à un niveau relativement modeste de 2,5% par trimestre durant le reste de l'année, alors la baisse totale pour 2020 devrait être d'environ 13%."
Roberto Azevêdo
Directeur général de l'OMC

Mais l'OMC demeure prudente face à une éventuelle deuxième vague épidémique.