DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En Espagne, l'incertitude des patients atteints de maladies chroniques

euronews_icons_loading
En Espagne, l'incertitude des patients atteints de maladies chroniques
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Teresa Tejero fait partie des 19 millions de personnes souffrant d'une maladie chronique en Espagne. Son obésité morbide la contraint à un régime alimentaire strict. Elle aurait dû subir une opération de réduction de l'estomac il y a quelques mois mais elle a été annulée. Un report, qui couplé au confinement, a été lourd de conséquences.

« Être confinée a provoqué chez moi davantage d'angoisses, confie-t-elle. Comme je restais à la maison, je ressentais davantage le besoin de manger. Ça a aussi aggravé un problème de genou qui me faisait déjà souffrir, mais maintenant, c'est plus sévère et je dois prendre plus de médicaments. Ça a été un coup d'arrêt dans mon quotidien et mes mouvements. »

L'opération de Teresa ne sera sans doute pas reprogrammée avant un an. Mais elle sait que l'urgence est ailleurs, aujourd'hui encore.

« Aller de l'avant »

« Il y a des morts, et comme il y a des morts, on se dit qu'au lieu de ressasser les choses, il faut aller de l'avant et d'après moi, c'est ce qu'il faut faire », assure-t-elle.

Un système de santé en partie paralysé

L'épidémie de Covid-19 a paralysé des pans entiers du système sanitaire. D'après une association de patients, deux personnes souffrant de maladies chroniques sur trois ont vu leur santé de dégrader. Les listes d'attentes pour les actes, qui étaient en moyenne de 115 jours, excèdent désormais les 160 jours. Difficile de réduire les délais, reconnaît José Antonio Quevedo, médecin généraliste :

« Actuellement, il y a une priorité qui est d'essayer d'éviter les transmissions, et pour cela, nous devons respecter les espaces, respecter les distances. C'est ce qui conditionne tout le reste. »

Pour répondre plus rapidement et efficacement aux besoins des malades chroniques, il faudrait davantage de ressources, conclut le docteur Quevedo.

Le système espagnol de santé publique a été profondément affecté par la pandémie. Et toutes les recommandations des experts, qu'il s'agisse de réduire les listes d'attente ou de faire un meilleur usage des technologies, impliquent davantage d'investissements publics dans un contexte de crise économique.