DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'OMS s'inquiète du rebond de la pandémie de Covid-19 en Europe

euronews_icons_loading
Une femme se fait tester à Warendorf situé dans la région du cluster d'Oelde en Allemagne où les habitants ont été reconfinés, le 25 juin 2020
Une femme se fait tester à Warendorf situé dans la région du cluster d'Oelde en Allemagne où les habitants ont été reconfinés, le 25 juin 2020   -   Tous droits réservés  Guido Kirchner, AP Photos
Taille du texte Aa Aa

Ces scènes au goût de déjà vu témoignent du rebond de la pandémie de Covid-19 observé à travers l'Europe : des milliers de salariés mis en quarantaine en Allemagne, après l'apparition d'un cluster dans un abattoir qui a provoqué le reconfinement de plusieurs cantons.

Le Portugal a décidé lui aussi d'une mise sous cloche partielle de Lisbonne. Ces exemples inquiètent l'OMS, qui enregistre chaque jour 20 000 nouveaux cas et plus de 700 décès sur le continent européen.

"Trente pays ont vu augmenter le nombre de nouveaux cas cumulés au cours des deux dernières semaines", souligne Hans Kluge, directeur régional de l'OMS pour l'Europe. "Dans onze de ces pays, l'accélération de la transmission a entraîné une résurgence très importante qui, si elle n'est pas maîtrisée, poussera les systèmes de santé au bord du gouffre une fois de plus en Europe".

Les ministres de la Santé français et allemand sont venus apporter leur soutien à l'OMS, ce jeudi à Genève, et ont annoncé une hausse de leur contribution, alors que Washington a tourné le dos à l'organisation.

"L'Allemagne fera ce qui lui incombe pour offrir à l'OMS le soutien politique, financier et technique nécessaire", assure le ministre allemand de la santé Jens Spahn. "Cela s'accompagne d'une exigence claire : que les défis à venir soient relevés de manière adéquate et que les réformes nécessaires soient lancées pour renforcer le programme d'urgence ainsi que le travail de l'OMS dans le cadre de la réglementation sanitaire internationale".

L'Allemagne a multiplié les opérations de dépistage, pour tenter d'enrayer la progression de la pandémie en Rhénanie du nord-Westphalie, dans l'ouest du pays, et éviter une deuxième vague d'infections.