EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Covid-19 : 500 000 morts et 10 millions de cas dans le monde

Covid-19 : 500 000 morts et 10 millions de cas dans le monde
Tous droits réservés CCTV/AP
Tous droits réservés CCTV/AP
Par euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Face aux nouvelles vagues de contamination du covid-19, David Nabarro, envoyé spécial de l'OMS pour le Covid-19, appelle tous les pays à rester vigilants. Selon lui, "aucun pays et aucune région n'est épargné".

PUBLICITÉ

Des tests tous azimuts pour contenir l'avancée du coronavirus à Beijing. Dans et autour de la capitale chinoise, le combat contre le covid-19 se poursuit. Une illustration de la situation mondiale. Selon les derniers chiffres publiés ce lundi par la Johns Hopkins University, la barre des 10 millions de contaminations et des 500 000 morts dans le monde a été franchie.

Le niveau de présence du virus augmente rapidement partout dans le monde. Il y a une inquiétude particulière par rapport à ce qui se passe en Amérique latine, en Asie du Sud et dans certaines parties de l'Afrique
David Nabarro
Expert de l'OMS

La crise est loin d'être terminée a confirmé à Euronews l'envoyé spécial de l'OMS pour le Covid-19, le Dr David Nabarro.

"Le niveau de présence du virus augmente rapidement partout dans le monde. Il y a une inquiétude particulière par rapport à ce qui se passe en Amérique latine, en Asie du Sud et dans certaines parties de l'Afrique. Il est vraiment important que tout le monde, partout, prenne le problème au sérieux. Aucun pays ni aucune région ne semble épargné. Et nous allons avoir de nouvelles contaminations en Europe occidentale même si les chiffres ont baissé".

L'Allemagne, un modèle à suivre

En Europe, l'Allemagne a dû confiner les habitants de deux cantons après l'émergence d'un foyer de contamination dans un abattoir. Un exemple à suivre pour l'OMS, qui souligne l'importance d'une réponse rapide et efficace.

"Les pays qui s'en sortent le mieux sont ceux qui ont déployé beaucoup d'efforts pour déterminer où se trouve le virus et qui ont également des plans précis pour ce qui doit être fait lorsqu'un foyer d'épidémie se développe. Nous l'avons vu en Allemagne par exemple. Ce sera un modèle pour l'avenir. Ce virus va continuer de revenir. Nous devrons être capable de le supprimer rapidement, et savoir quoi faire pour empêcher que l'infection se propage", explique David Nabarro

Le confinement de retour

Le confinement au niveau local apparaît comme la seule arme face aux nouvelles vagues de contamination, en attendant la mise au point d'un vaccin. De nombreux programmes de recherche sont en cours, mais il faudra encore du temps pour les voir aboutir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le risque d’une seconde vague de coronavirus en Europe

Après la crise du coronavirus, "une Europe par nécessité plutôt que par choix" ?

L'OMS fournit toujours de l'aide aux hôpitaux de Gaza