DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nouvelle étape de déconfinement en Grande-Bretagne

euronews_icons_loading
Nouvelle étape de déconfinement en Grande-Bretagne
Tous droits réservés  Matt Dunham/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Londres assouplit les mesures de confinement, avec la réouverture de hôtels, des salons de coiffure et des pubs, et la levée partielle de la quarantaine obligatoire. Mais les autorités britanniques appellent la population à la responsabilité.

En Grande-Bretagne, c'est ce samedi que rouvrent les salons de coiffure, les cinémas, les musées, les hôtels et même les pubs !

Les Britanniques retrouvent ainsi un peu de liberté après de longues semaines de confinement pour enrayer l'épidémie.

Cela dit, les autorités appellent la population à la responsabilité.

Je souhaite que les gens puissent profiter de l'été en toute sécurité. Je veux qu'ils puissent circuler et s'amuser. Mais cela doit se faire de manière responsable.
Boris Johnson
Premier ministre britannique

Quarantaine levée, mais pas pour tous

Londres a décidé de lever à partir du 10 juillet, la quarantaine imposée à de nombreux visiteurs étrangers. Sur la liste officielle des exemptions publiée ce vendredi figurent la plupart des pays de l'Union européenne (mais pas le Portugal ou la Suède par exemple), la Corée du Sud, Hong Kong ou l'Australie, ainsi que les 14 territoires britanniques d'outre-mer.

La décision de Londres de maintenir la quarantaine pour les Portugais a été vivement critiquée par Lisbonne. Sur Twitter, le Premier ministre portugais a appelé que son pays a été beaucoup moins touché par le coronavirus que la Grande-Bretagne.

Partout en Europe, le ralentissement de l'épidémie se confirme. Le nombre de nouveaux cas de coronavirus décroit, tout comme le nombre de décès. La pandémie aura quand même coûté la vie à près de 200 000 Européens.

Chaque pays s'emploie désormais faire revenir les touristes étrangers, sources de devises. Mais en dépit de tous les efforts, pour les acteurs du tourisme, cet été risque bien d'être morose.