DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

4 Juillet : ambiance terne pour la fête nationale américaine

Access to the comments Discussion
Par euronews avec Agences
euronews_icons_loading
4 Juillet : ambiance terne pour la fête nationale américaine
Tous droits réservés  Patrick Semansky/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump a célébré samedi la fête nationale américaine sur fond de regain du Covid-19 et de manifestations contre le racisme. À quatre mois de l'élection présidentielle, dans un discours aux accents de meeting de campagne, le président américain s'en est pris à la « gauche radicale », aux médias et à la Chine.

En raison de la pandémie, les festivités du 4 juillet, traditionnellement marquées par des parades, fanfares, barbecues et grands feux d’artifice ont été revues à la baisse cette année à travers les États-Unis.

À Washington, des manifestants antiracistes ont remonté l'avenue longeant la Maison Blanche. La fête nationale américaine a été marquée par la confrontation et la désunion. Avec d'un côté, les militants du mouvement « Black Lives Matter » dénonçant le racisme et la brutalité policière. De l'autre, des partisans du président républicain. Pour éviter les heurts, un imposant dispositif policier a été installé autour de l'enceinte présidentielle, qui ressemble à un camp retranché.

La crise du Covid-19 frappe très durement les Etats-Unis. Dans son discours, Donald Trump a pourtant une nouvelle fois minimisé la signification de la hausse spectaculaire de nombre de cas. Pourtant cette hausse alarme les autorités sanitaires américaines et plusieurs États ont fait une pause dans leur déconfinement, avec notamment des fermetures de plages en Californie et en Floride. Le comté de Miami-Wade, qui compte plus de 2,5 millions d'habitants, a également décrété un couvre-feu à partir de 22H00.