DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Eric Dupond-Moretti, du prétoire au gouvernement

euronews_icons_loading
Eric Dupond-Moretti, du prétoire au gouvernement
Tous droits réservés  Francois Mori/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

C'est avec des larmes dans la voix que Nicole Belloubet a donné les clefs du ministère de la Justice à Eric Dupond-Moretti. Si la garde des Sceaux sortante a été longuement applaudie par son équipe, l'arrivée de l'avocat sera-t-elle autant saluée ? La star du barreau s'est déjà mis à dos les magistrats avant même sa prise de fonction. Les juges voient dans sa nomination une déclaration de guerre. Ils le considèrent comme une personnalité clivante qui les méprise. Il leur a répondu pour les rassurer dès son intronisation.

"Je ne fais de guerre à personne, je veux avec vous garder le meilleur et changer le pire, j'entends bien sûr dans le dialogue et la concertation faire évoluer la magistrature dans le sens d'une plus grande ouverture sur la société et remettre à plat l'ordonnance de 58, a déclaré l'avocat désormais ministre. Je veux avancer sur un projet qui me tient à cœur l'indépendance de la justice."

Je ne fais de guerre à personne.
Eric Dupond-Moretti
Garde des Sceaux français

L'homme est surnommé "acquittator". Eric Dupond-Moretti est connu pour sa grande gueule, sa virulence contre les magistrats. C'est l'avocat au plus de 120 acquittements. Il a été l'avocat de Patrick Balkany, Jérôme Cahuzac. Ce fils de femme de ménage, avocat depuis 36 ans, a réussi à faire acquitter Roselyne Godard, la boulangère d'Outreau, Jacques Viguier, un universitaire accusé du meurtre de sa femme ou Jean Castela, accusé d'avoir commandité l'assassinat du préfet Erignac.

En 2017, c'est sa défense du frère de Mohamed Merah, Abdelkader, qui lui a valu des menaces, le procès le plus difficile de sa carrière dit-il.

Eric Dupond-Moretti est aussi critiqué pour ses positions contre le mouvement MeToo. C'est un fervent défenseur de la présomption d'innocence face à certaines femmes qu'il n'hésite pas à traiter de "f_ollasses qui racontent des conneries_".

Eric Dupond-Moretti entame une nouvelle carrière dans un domaine inconnu ; il avait jusque là toujours classé à gauche. Il y a six mois il participait au mouvement historique de grève des avocats contre la réforme des retraites chère à Emmanuel Macron.

C'est la première fois depuis Robert Badinter qu'un avocat du judiciaire est nommé garde des Sceaux. Reste à savoir si le nom de ce personnage controversé sera lui aussi gravé au fronton de la justice française.