EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

"Seins nus" : les propos polémiques d'Eric Dupont-Moretti après un point presse

Le ministre français de la Justice, Eric Dupond-Moretti, s'exprime lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris, le 11 juillet 2023.
Le ministre français de la Justice, Eric Dupond-Moretti, s'exprime lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris, le 11 juillet 2023. Tous droits réservés GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Tous droits réservés GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Par Gael Camba
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

"Je constate que parmi les journalistes femmes qui m'ont interrogé, personne n'était devant moi les seins nus. Il ne faisait pas assez chaud ?" a déclaré Eric Dupont-Moretti suite à un point presse pour une femme poursuivie pour "exhibition sexuelle"

PUBLICITÉ

Les sociétés des journalistes (SDJ) de plusieurs médias, dont BFMTV et TF1, ont "condamné" mardi des déclarations "inappropriées" et "sexistes" d'Eric Dupond-Moretti. De son côté, le ministre de la Justice français regrette que ses propos aient été "sortis de leur contexte", s'est indigné son entourage.

Le garde des sceaux s'est rendu lundi à Aurillac (Cantal) pour condamner les lourdes dégradations commises au tribunal en marge d'une manifestation samedi. De nombreuses femmes protestaient seins nus en soutien à Marina poursuivie pour "exhibition sexuelle" après s'être promenée dans la ville.

Cette dernière avait expliqué à la presse locale avoir eu "hyper chaud" et avoir voulu faire "comme la moitié des hommes" torses nus.

Des propos "inappropriés" même "sous la forme d'une plaisanterie"

À la suite d'un point presse, Eric Dupont-Moretti a déclaré : "Je constate que parmi les journalistes femmes qui m'ont interrogé, personne n'était devant moi les seins nus, hein. Il ne faisait pas assez chaud ?"

Ces propos, adressés "à plusieurs journalistes dont deux consœurs de la rédaction", sont "inappropriés", s'est indignée la SDJ.

Dans la foulée, la SDJ de TF1 a condamné ces "propos sexistes" tenus devant son "équipe de tournage", les jugeant "inacceptables", même "sous la forme d'une plaisanterie", qui "plus est, dans la bouche d'un ministre".

De son côté, M. Moretti déplore "une polémique qui n'a pas lieu d'être", a indiqué son entourage à l'AFP, invoquant sa détermination "totale" pour "lutter contre tout type de violences sexuelles et sexistes".

"Le ministre regrette [...] des propos sortis de leur contexte pour lui prêter des intentions qui ne sont pas les siennes"
Entourage du ministre de la Justice

"Le ministre regrette qu'alors qu'un tribunal a failli brûler du sol au plafond", des "propos soient sortis de leur contexte pour lui prêter des intentions qui ne sont pas les siennes".

En outre, son entourage a tenu à préciser le déroulement de la scène. D'après lui, le ministre a d'abord constaté que les journalistes n'étaient pas "seins nus", "signifiant par-là que le respect de la loi était la norme". Puis une personne dans la salle a lancé: "il ne faisait peut-être pas assez chaud ?" Ce à quoi le ministre a répondu: "Il ne faisait pas assez chaud ? Ça vous va bien de dire ça vous, vous êtes un homme".

"Quelle finesse. Quelle éloquence. Quelle galanterie. Quel homme. Quel ministre", a ironisé la militante féministe Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des femmes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Violences faites aux femmes : réunion des 27 à Pampelune sur le consentement

Football : des joueuses espagnoles en grève rejoignent finalement la sélection

Espagne : les bracelets de contrôle efficaces dans la lutte contre les violences faites aux femmes