DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Des pertes d'emploi massives redoutées au Royaume-Uni

euronews_icons_loading
Un restaurant fermé à Londres, le 30 juin 2020
Un restaurant fermé à Londres, le 30 juin 2020   -   Tous droits réservés  Frank Augstein, AP Photos
Taille du texte Aa Aa

Les nuages noirs s'accumulent sur l'économie britannique qui pourrait ne pas retrouver ses niveaux d'avant la pandémie d'ici 2024, selon les experts du Centre for Economics and Business Research, alors que le PIB a chuté de 25% entre mars et avril.

Un plan de relance de 33 milliards d'euros

"Des moments difficiles" sont à venir pour les entreprises, avertit le ministre britannique de l'Economie, alors que les aides gouvernementales au maintien de l'emploi s'apprêtent à être réduites : "A moins que l'activité ne revienne à la normale, des emplois risquent de disparaître, c'est pourquoi nous avons agi comme nous l'avons fait", souligne Rishi Sunak.

Le gouvernement a annoncé un plan de relance de 33 milliards d'euros qui prévoit notamment une baisse de la TVA pour le secteur de la restauration, particulièrement impacté par la crise sanitaire. Pour empêcher les fermetures, l'Etat a en outre décidé de prendre en charge 50% de l'addition des clients pour les faire revenir au restaurant.

Restauration, commerces de proximité...

Les commerces de proximité payent également un lourd tribut à la crise : l'enseigne de grands magasins John Lewis a ainsi annoncé la suppression de 1 300 emplois. De leur côté, les pharmacies Boots prévoient de fermer plusieurs magasins et de supprimer 7 % de leurs effectifs au Royaume-Uni.

Beaucoup aimeraient un coup de baguette magique pour sortir de cette crise historique. Selon l'OCDE, les pertes d'emploi pourraient être aussi massives que lors de la Grande dépression des années 1930.