EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Des proches de Jair Bolsonaro ciblés par Facebook

Jair Bolsonaro, président du Brésil
Jair Bolsonaro, président du Brésil Tous droits réservés Andre Borges/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Andre Borges/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le géant américain a supprimé des comptes accusés de se livrer à de la désinformation.

PUBLICITÉ

La garde rapprochée de Jair Bolsonaro se retrouve dans le collimateur de Facebook.

Le géant américain annonce avoir supprimé ce mercredi plusieurs dizaines de comptes litigieux, dont ceux de proches du président brésilien.

Des comptes accusés de se livrer à des actions coordonnées de désinformation, et qui publiaient encore récemment des messages sur la pandémie de Covid-19. Au total, 35 comptes Facebook, 14 pages et un groupe, ainsi que 38 comptes Instagram sont visés par ces mesures, et pouvaient toucher près de 2 millions de personnes.

Selon Facebook, ce réseau d’action "inauthentique coordonnée" au Brésil se concentrait sur une audience domestique. L'enquête menée par le géant américain a permis de "trouver des liens avec des personnes liées au Parti social-libéral ainsi qu’avec l’entourage de Jair Bolsonaro lui-même et de deux de ses fils", tout deux parlementaires, "même si les auteurs ont tenté de dissimuler leur identité et coordination", indique Nathaniel Gleicher, chargé de la politique de sécurité de Facebook.

Le réseau social a aussi, pour des raisons similaires, supprimé des comptes basés au Canada, en Equateur, en Ukraine et aux Etats-Unis, qui s'adressaient à une audience internationale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

[En images] Quelles personnalités politiques ont attrapé le Covid-19 dans le monde ?

Mobilisation au Brésil contre un projet de loi qui durcit les règles de l'avortement

Brésil : Jair Bolsonaro accusé d'avoir bénéficié d'un "faux" certificat de vaccin anti-Covid