DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Algarve au sud du Portugal, désertée par les touristes, surtout britanniques

euronews_icons_loading
L'Algarve au sud du Portugal, désertée par les touristes, surtout britanniques
Tous droits réservés  Armando Franca/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

L'Algarve, tout au sud du Portugal. Le soleil est là, les plages, l'océan. Seuls les touristes sont absents de la carte postale. Si le pays a rouvert sa frontière le 1er juillet, les clients sont surtout portugais :

"On a ouvert et on a dû fermer. On avait fait cet investissement en pensant que ça allait être une bonne année. A cette époque de l'année on devrait servir 300, 350 clients par jour, y compris les repas. On en a 30,40..." se désole Carlos Guerreiro, restaurateur.

La région a perdu ses touristes britanniques, principaux clients : Londres leur impose une quarantaine de 14 jours au retour, et leur interdit le Portugal, plus assez sûr depuis la recrudescence de cas de covid-19 à Lisbonne. Il n'y a pas de pont aérien entre les deux pays.

"On est à 10, 20% de notre capacité par jour. Et quand il commence à y avoir du mouvement, quand les gens sortent après le dîner, on doit fermer à 23h." explique João Santos, barman

L'Algarve pourrait perdre 3,3 milliards d’euros par semaine, le gouvernement promet un plan pour sauver le tourisme.