Moins de touristes et plus d'embouteillages : le curieux été 2020

Archive - Des embouteillages sur l'A7 près de Vienne en France, 4 août 2018
Archive - Des embouteillages sur l'A7 près de Vienne en France, 4 août 2018 Tous droits réservés Philippe Desmaze, AFP
Tous droits réservés Philippe Desmaze, AFP
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moins de touristes et plus d'embouteillages : le curieux été 2020. Pour le week-end prolongé du 14 juillet en France, il y a eu un pic exceptionnel de 955 km d'embouteillages à midi samedi. En Croatie trafic dense à la frontière aussi, les étrangers arrivent.

PUBLICITÉ

La Croatie reste une destination prisée, même en période de pandémie : il fallait trois heures hier pour passer la frontière entre la Slovénie et la Croatie, où plus de 500 000 visiteurs sont entrés. Ils viennent de l'étranger, principalement d'Allemagne, de Slovénie, de République tchèque, de Pologne, d'Autriche, de Slovaquie et de Hongrie.

La ville de Pula et ses ruines romaines en bord de mer commence à se remplir de touristes, même si les boutiques de souvenirs et les restaurants sont pour la plupart vides. Il ne devrait y avoir que 40 % de touristes par rapport à 2019.

Le covid-19 a fait 118 morts en Croatie.

En France, le week-end a été particulièrement chargé, avec le pont du 14 juillet, et le début des vacances... Des milliers de personnes se sont précipitées surtout vers le sud du pays. Résultat un pic exceptionnel de 955 km d'embouteillages à midi samedi, beaucoup plus que l'an dernier.

Le trafic s'est intensifié notamment au nord d'Avignon en raison d'un accident qui a fait deux morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les journalistes ont eu un accès rare au sous-marin français à propulsion nucléaire de classe Rubis

Elections européennes : les Républicains font campagne sur l'immigration à Menton

La France et le Royaume-Uni échangent leurs gardes pour les 120 ans de l’Entente cordiale