DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les exécutions de retour au niveau fédéral aux Etats-Unis

euronews_icons_loading
Les exécutions de retour au niveau fédéral aux Etats-Unis
Tous droits réservés  AP / Andrew Harnik
Taille du texte Aa Aa

Les exécutions capitales de retour aux Etats-Unis. Après 17 ans d'interruption, la Cour suprême américaine vient d'autoriser la reprise des exécutions au niveau fédéral. Et le recours de dernière minute déposé lundi auprès du tribunal de Washington n'a finalement donné que quelques heures de répit à Daniel Lee, condamné en 1999 à la peine capitale pour le meurtre d'un couple et de leur fille de 8 ans.

Monica Veillette, parente des victimes Nancy et sa fille Sarah, avait demandé un délai pour pouvoir assister à l'exécution avec la mère et grand-mère des deux mêmes victimes âgée de 81 ans, car en raison du Covid-19, il leur était difficile de se déplacer. Ces revirements judiciaires leur pèsent beaucoup :

"Cette situation ne fait que causer plus de douleur et de chagrin à notre famille, car chaque fois qu'une date se présente, nous sommes contactés. Cette situation n'a fait qu'aggraver notre chagrin. Et donc continuer à dire que c'est quelque chose qui est fait au nom de notre famille n'est tout simplement pas authentique et vrai".

Daniel Lee, 47 ans, est un ancien partisan de la suprématie blanche. Il a été exécuté par injection létale au pénitencier de Terre-Haute, dans l'Indiana. Trois autres hommes, condamnés à la peine de mort par des tribunaux fédéraux pour des meurtres d'enfants, doivent également être exécutés d'ici fin août.

Il y a un an, le gouvernement de Donald Trump avait déjà annoncé la reprise des exécutions de personnes condamnées par des tribunaux fédéraux. Mais elle n'avait pas eu lieu.