DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : les États-Unis et le Brésil restent les pays les plus touchés

euronews_icons_loading
Les gens manifestent leur soutien au président brésilien Jair Bolsonaro lors d'une manifestation à Brasilia, au Brésil, le dimanche 19 juillet 2020.
Les gens manifestent leur soutien au président brésilien Jair Bolsonaro lors d'une manifestation à Brasilia, au Brésil, le dimanche 19 juillet 2020.   -   Tous droits réservés  Eraldo Peres/The Associated Press.
Taille du texte Aa Aa

Dimanche, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Brasilia pour manifester leur soutien au président brésilien Jair Bolsonaro, confiné au sein du palais présidentiel. Le Brésil est le deuxième pays le plus touché dans le monde après les États-Unis.

On ne dirait pas comme ça, mais les Etats-Unis continuent de connaître une flambée d'infections au coronavirus, dans plusieurs Etats dans l'ouest et dans le sud.

En Virginie, cela n'a pas empêché les amateurs de baignade et de sable fin de se rendre sur la plage. Mais c'est la Floride qui est actuellement l'épicentre de la pandémie de coronavirus aux États-Unis. Les autorités sanitaires font état plus de 12 000 nouvelles infections et de près de 90 décès supplémentaires dimanche.

Avec 3,7 millions de cas confirmés et plus de 140 000 décès, les Etats-Unis restent le pays le plus touché, devant le Brésil, qu enregistre plus de deux millions de cas et près de 80 000 décès.

Dimanche, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Brasilia pour manifester leur soutien au président brésilien Jair Bolsonaro, confiné au sein du palais présidentiel, d'où il exerce ses fonctions par visioconférence.

"C'est un moment très difficile, nous sortons d'une période où la gauche était au pouvoir mais je sens que le Brésil bouge, s'améliore et je crois beaucoup en notre président car c'est une personne simple, sincère, qui ne veut que du bien pour le pays", explique cette avocate, soutien du président.

Après avoir minimisé ces derniers mois la gravité de la pandémie, Jair Bolsonaro avait annoncé le 7 juillet avoir contracté le virus, mais il n'assure n'avoir aucun symptôme. Le président est sorti du palais pour remercier ses partisans, rompant ainsi la quarantaine, mais avec un masque et en gardant ses distances.