DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Quel bilan retenir du sommet européen ?

euronews_icons_loading
Emmanuel Macron et Angela Merkel à Bruxelles
Emmanuel Macron et Angela Merkel à Bruxelles   -   Tous droits réservés  John Thys/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le Parlement européen va devoir désormais se prononcer sur l'accord conclu à Bruxelles après quatre jours d'intenses tractations entre les chefs d'Etat et de gouvernement des 27.

750 milliards d'euros pour relancer l'économie européenne

A l'arrivée, un plan de relance de 750 milliards d'euros composé pour partie de subventions (390 milliards) et de prêts (360 milliards) en plus d'un budget pluriannuel (2021-2027) qui prévoit une dotation de plus de 1.000 milliards d'euros. Cet accord qualifié d'historique a pourtant mis en évidence de profondes divergences :

"Oui, nous avons montré nos divisions, souligne le commissaire européen à l'Economie, Paolo Gentiloni, mais nous avons aussi vu que l'Europe était plus forte que ces divisions. Globalement, ce plan est destiné aux pays les plus touchés par la crise - c'est sa raison d'être - mais il servira aussi à renforcer nos économies."

Ce plan servira aussi à renforcer nos économies.
Paolo Gentiloni
Commissaire européen à l'Economie

Les perdants sont...

L'accord fait également des perdants. Les budgets de plusieurs programmes européens sont ainsi rabotés : pour la santé, la recherche et l'innovation ou pour aider des pays à faire face à la transition climatique. Le président du Parlement européen, David Sassoli, pourrait exiger que des moyens supplémentaires soient alloués à ces projets.

Une dette commune partagée par les 27

L'autre enseignement de cet accord, c'est cette dette, partagée pour la première fois par l'ensemble des 27, pour financer le plan de relance de l'économie de 750 milliards d'euros.

"Il y a encore quelques semaines, cet accord était inimaginable, souligne Marta Pilati, analyste politique au "European Policy Centre". Nous avons maintenant un plan qui voit les pays de l'Union européenne emprunter conjointement sur les marchés financiers une somme très élevée et utiliser cet argent pour des transferts transfrontaliers."

Il y a encore quelques semaines, cet accord était inimaginable.
Marta Pilati
Analyste politique "European Policy Centre"

Le Parlement européen se réunit ce jeudi en session plénière extraordinaire pour une première évaluation des conclusions du Conseil européen.