DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le mystère la "momie hurlante" résolu

euronews_icons_loading
La "momie hurlante"
La "momie hurlante"   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Le visage crispé, la bouche ouverte, pourquoi une telle expression de douleur sur le visage de la momie du corps de la princesse Meret Amon retrouvée à Louxor en 1881 ? Le mystère de la surnommée « momie hurlante » restait entier. Il a été mis au jour par des Egyptologues.

" Cette femme a la tête tournée vers la droite et une jambe pliée. Nous avons découvert qu'elle présentait une thrombose veineuse. Le sang a tout envahi et elle a fait une crise cardiaque. Elle a crié de douleur et est morte en tournant la tête vers la droite", explique l’égyptologue et ancien ministre égyptien des antiquités, Zahi Hawass.

Les résultats du scanner ont aussi permis aux chercheurs de conclure que « la momie hurlante » était sexagénaire lors de sa mort.

La princesse hurlante n'est pas la première momie à avoir été exhumée avec cette expression... Rarement montrée au public, une autre momie baptisée « l’inconnu E » et entreposée au Musée du Caire, offre un visage crispé dont la bouche ouverte semble hurler de douleur. Il s'agirait d'un des fils de Ramsès III, un pharaon qui régna entre 1186 et 1155 avant J.C. Son fils, Pentawere, aurait été pendu, condamné pour son implication dans un complot contre son père, selon les papyrus.