PUBLICITÉ

Danger dans le massif du Mont Blanc, côté Italie : un morceau de glacier menace de craquer

Un panneau indique "interdit d'accès" devant le glacier de Planpincieux, à Courmayeur - Italie - le 6 août 2020
Un panneau indique "interdit d'accès" devant le glacier de Planpincieux, à Courmayeur - Italie - le 6 août 2020 Tous droits réservés MARCO BERTORELLO / AFP
Tous droits réservés MARCO BERTORELLO / AFP
Par Joël Chatreau
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le danger est imminent dans le massif du Mont Blanc, côté Italie : à cause de la forte chaleur, un morceau de glacier menace de craquer à Courmayeur ; au moins 70 habitants et touristes sont évacués ce jeudi.

PUBLICITÉ

L'épée de Damoclès que certains habitants de la petite ville italienne de Courmayeur, dans le massif alpin du Mont Blanc, ont au-dessus de la tête s'appelle le glacier de Planpincieux. Il "sue" tellement en ce moment, à cause de la chaleur ambiante, qu'un énorme morceau de glace risque de craquer et de s'en détacher à tout instant. La menace est importante car les experts sur place estiment qu'environ 500 000 mètres cube pourraient alors tomber en contrebas dans le Val Ferret.

Avec les températures caniculaires qui vont persister pendant trois jours, le danger est imminent pour les occupants d'au moins une trentaine de maisons. Une "zone rouge" a été établie par les autorités italiennes, et plusieurs dizaines de personnes, des résidents et plus d'une cinquantaine de touristes en vacances dans le coin, ont été évacuées. L'opération de sécurisation, mise en oeuvre par des forces de sécurité et des membres de la protection civile, a eu lieu dès jeudi matin. Plusieurs routes sont désormais fermées.

Le glacier de Planpincieux a par deux fois déjà causé des frayeurs aux Italiens : en septembre puis en octobre 2019, il a failli perdre un beau bloc de glace, d'environ 250 000 mètres cube, selon l'estimation faite alors.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le printemps avant l'heure sur les plages italiennes

No Comment : des militants aspergent de peinture un arbre de Noël Gucci à Milan

Au Danemark, des pierres tombales en argile pour lutter contre le réchauffement climatique