Migrants : un avion de surveillance de la Royal Air Force au-dessus de la Manche

Migrants : un avion de surveillance de la Royal Air Force au-dessus de la Manche
Tous droits réservés Gareth Fuller/AP
Tous droits réservés Gareth Fuller/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement britannique a fait appel à un avion militaire et pourrait aussi mettre à contribution la Royal Navy pour empêcher les traversées.

PUBLICITÉ

Un avion de surveillance de la Royal Air Force pour repérer les migrants en mer… Depuis ce lundi, l'appareil survole la Manche pour signaler les embarcations de fortune. Le Royaume-Uni fait face à un afflux de migrants sur ses côtes, plus de 650 depuis le début du mois, et le Royal Navy pourrait aussi être mise à contribution.

« Il est clair que nous n'avons pas la maîtrise de nos frontières maritimes, affirme Chris Parry, un ancien officier de la Navy. Des opérations illégales ont lieu des deux côtés de la Manche et dans la Manche. La Royal Navy, qui excelle en mer, a secouru 18 000 migrants en Méditerranée depuis 2015. Nous avons les atouts, nous avons les outils de surveillance et l'expertise pour pouvoir gérer ce type de situation. »

Le Premier ministre britannique se veut très ferme. Il entend faire cesser les traversées depuis la France, malgré les critiques des ONG.

« Nous devons connaître les moyens qu'ils emploient pour venir ici, dit Boris Johnson. Nous devons les arrêter en travaillant avec les Français pour stopper ces traversées de La Manche. Et deuxièmement, nous devons nous pencher sur notre cadre légal, toute la panoplie des lois dont les immigrants clandestins disposent pour pouvoir rester ici. Il faut voir comment changer cela. »

La question des migrants sera au centre d'une rencontre entre les ministres de l'Intérieur britannique et français ce mardi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les premiers vols d'expulsion vers le Rwanda quitteront le Royaume-Uni dans quelques mois

Une enquête du Monde montre des interpellations dangereuses de migrants par la police

La fausse annonce de la mort de Charles III