DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le mouvement pro-démocratie continue à prendre de l’ampleur en Thaïlande

euronews_icons_loading
Les manifestants pro-démocratie manifestent à Bangkok, en Thaïlande, le 16 août 2020 et intensifient la pression sur le gouvernement.
Les manifestants pro-démocratie manifestent à Bangkok, en Thaïlande, le 16 août 2020 et intensifient la pression sur le gouvernement.   -   Tous droits réservés  Gemunu Amarasinghe/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Des milliers de personnes se sont rassemblés ce dimanche à Bangkok pour protester contre le gouvernement.

Les revendications des manifestants, principalement des étudiants sont nombreuses. Ils réclament notamment la démission du Premier ministre, Prayut Chan-o-cha, arrivé au pouvoir après un coup d’état en 2014, la dissolution du parlement et la réécriture de la Constitution qui donne un pouvoir très large aux 250 sénateurs, tous choisis par l'armée.

"Ce gouvernement est clairement inefficace dit cet étudiant. Nous vivons sous une dictature. Ils violent la constitution et nuisent à l'avenir de la Thaïlande", dit un jeune manifestant de 24 ans.

Les manifestants remettent aussi en question le système monarchique et ils le dénoncent ouvertement, preuve que le malaise est profond quand on sait que diffamer la monarchie en Thaïlande est passible de 15 ans de prison.

Depuis le mois dernier, les manifestations sont devenues presque quotidiennes dans le pays, mais c’est la récente arrestation par les autorités de trois militants qui a provoqué une montée des tensions.

Autre cause des manifestations, la Thaïlande connaît l'une de ses pires crises économiques depuis 1997 en raison de la pandémie de coronavirus. Des millions de Thaïlandais ont perdu leur emploi mais la crise a aussi mis en lumière des inégalités importantes dans le pays et des avantages bénéficiant avant tout à l'élite pro-militaire.