Oradour-sur-Glane : l'indignation après la profanation

Oradour-sur-Glane 1953
Oradour-sur-Glane 1953 Tous droits réservés STR/Copyright 2017 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La classe politique française condamne unanimement les inscriptions négationnistes découvertes à l'entrée du village martyr.

PUBLICITÉ

La classe politique française condamne unanimement les inscriptions négationnistes découvertes à l'entrée du village martyr.

Les tags négationnistes découverts samedi à l'entrée des ruines du village martyr d'Oradour-sur-Glane ont provoqué l'indignation unanime de la classe politique française jusqu'au plus haut sommet de l'Etat.

Emmanuel Macron "condamne avec la plus grande fermeté cet acte inqualifiable" et promet que "tout sera fait pour que les auteurs (...) soient traduits en justice."

De son côté, la présidente du Rassemblement national dénonce une recrudescence des profanations indignes alors que la Licra condamne le "négationnisme" et la lâcheté des vandales.

Les inscriptions ont été découvertes sur le centre de la mémoire de ce village où, le 10 juin 1944, la division SS Das Reich a tué 642 villageois.

Les Allemands avaient rassemblé les hommes dans les granges du village, les avaient fusillés puis avaient regroupé femmes et enfants dans l'église avant d'y mettre le feu.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Effondrement d'un immeuble à Paris : une personne encore recherchée, six blessés graves (parquet)

Après l’attaque d'un consulat iranien à Damas, l'ambassadeur menace Israël

Attaque d'ours en Slovaquie : au moins 5 blessés