Deux soldats français tués au Mali par une bombe artisanale

Deux soldats français tués au Mali par une bombe artisanale
Tous droits réservés Baba Ahmed/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews avec Agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Deux militaires de la force française au Sahel "Barkhane" ont été tués et un grièvement blessé samedi matin lors de la destruction de leur véhicule blindé par une bombe artisanale dans le nord du Mali, où la situation politique et sécuritaire reste confuse après le coup d'Etat du 18 août.

Ils participaient à une opération dans la région de Tessalit au Mali. Deux militaires de la force française au Sahel Barkhane ont été tués samedi par un engin explosif artisanal. Ces nouveaux décès portent à 45 le nombre de soldats français morts au combat dans le cadre des opérations Serval et Barkhane. Cette dernière compte plus de 5 000 soldats déployés sur le terrain.

PUBLICITÉ

La crise sécuritaire mais aussi économique et institutionnelle persiste au Mali. La junte au pouvoir depuis trois semaines a lancé samedi une vaste consultation avec les partis et la société civile sur la transition censée ramener les civils à la tête du pays. Cette consultation est suivie de près par la communauté internationale et les dirigeants ouest-africains. Ils ont réclamé une "transition civile" et des élections sous un an. Ils se réunissent lundi par visioconférence. La situation malienne sera en tête de l'ordre du jour.

L'ex-président Keïta, renversé par un putsch militaire le 18 août dernier a, lui, quitté le Mali samedi pour recevoir des soins médicaux aux Émirats arabes unis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sous pression de Bamako, l'ONU sonne le glas de sa mission au Mali

Mali : 10 civils tués dans une attaque dans le centre du pays

Le Mali reçoit de nouveaux appareils de guerre de la Russie