DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Pour Marine Le Pen, la France "sombre dans une ultra-violence endémique"

euronews_icons_loading
Marine Le Pen à Fréjus le 6 septembre 2020
Marine Le Pen à Fréjus le 6 septembre 2020   -   Tous droits réservés  Valery Hache/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

La présidente du Rassemblement national (RN) a réuni ses partisans ce dimanche à Fréjus, dans le sud de la France.

"Français, Réveillez-vous"

S'exprimant devant le slogan "Français, réveillez-vous", elle a fustigé l'insécurité rampante dans le pays, une thématique chère à son parti. L'occasion aussi pour elle d'attaquer le ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti :

"Un chaos sécuritaire, une délinquance qui défie non seulement nos lois mais aussi nos valeurs, une France qui sombre dans une ultra-violence endémique. C’est finalement notre choix de société et nos règles de vie qui sont en cause (...) Non, moi je dis non, il faut maintenant agir. Ce n’est pas pour rien que Mr Dupond-Moretti peut entrer à Fresnes sous les acclamations, oh non pas des gardiens, mais des criminels. Dupond-Moretti, c’est Taubira en pire !"

Dupond-Moretti, c’est Taubira en pire !"
Marine Le Pen
Présidente du Rassemblement national

Cap sur la présidentielle 2022

Finaliste de la dernière présidentielle, Marine Le Pen se projette déjà vers l'élection de 2022, mais son parti politique semble en perte de vitesse, après des élections municipales décevantes, des difficultés financières et un manque d'adhérents.