EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Elections législatives 2024 : le RN reste en tête des intentions de vote

Le Rassemblement national et ses alliés sont largement en tête des intentions de vote
Le Rassemblement national et ses alliés sont largement en tête des intentions de vote Tous droits réservés Thomas Padilla/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Thomas Padilla/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec agences
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Qui sera le prochain Premier ministre français ? Selon les derniers sondages, le Rassemblement national est largement en tête des intentions de vote devant le Nouveau Front populaire.

PUBLICITÉ

Jordan Bardella sera-t-il à Matignon mi-juillet? À deux jours du premier tour des élections législatives, le Rassemblement national et ses alliés sont largement en tête des intentions de vote. Les derniers sondages suggèrent que le parti d'extrême droite, épaulé par une partie des Républicains représentée par Eric Ciotti, obtiendrait 36 % voix devant le Nouveau Front populaire. Le parti de la majorité présidentielle, mené par l'actuel Premier ministre Gabriel Attal arrive lui à la troisième place.

Les Français hésitent entre la perspective d’une majorité absolue d’extrême droite ou l’absence de majorité claire, ce qui pourrait mener à une plus grande instabilité politique. Le seuil pour qu'un parti obtienne la majorité absolue est de 289 sièges.

"Nos compatriotes ont le sentiment que l'Etat ne fait plus respecter ses lois, que l'Etat est faible avec les forts et fort avec les faibles" a déclaré Jordan Bardella, Président du Rassemblement national lors du débat télévisé sur France 2 jeudi soir.

L'extrême droite a su capitaliser sur le sentiment d’insécurité croissant des Français. Les forces politiques sont profondément polarisées, ce qui menace toute forme de coopération parlementaire. C'est pourquoi le parti au pouvoir cherche à apaiser les débats.

"Je me fixe aussi cet objectif. Qu'on arrive à avoir une démocratie, une Assemblée nationale – qui soit peut-être plus vivante, moins brutale. Ce sera bien, je pense, pour le débat public et pour les Français" a affirmé le Premier ministre Gabriel Attal lors du débat télévisé sur France 2.

En raison de l'instabilité, de la détresse sociale et des conflits potentiels, beaucoup de Français affirment qu'ils vont se rendre aux urnes dimanche. Selon les sondages, le taux de participation pourrait être beaucoup plus élévé que lors des scrutins précédents. Le leader du Nouveau Front Populaire propose de nommer une personnalité modérée au poste de Premier ministre.

"C'est le candidat Premier ministre qui permettra à toute la gauche et aux écologistes de se rassembler. Parce qu'il faut d'abord rassembler cette majorité et ensuite rassembler les Français" a déclaré Olivier Faure, Leader du Nouveau Front Populaire lors du débat.

Le président français Emmanuel Macron pourrait connaître une cohabitation, soit avec un premier ministre d'extrême droite, soit avec une coalition de centre-gauche.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Législatives en France : quel effet sur le marché européen de la dette souveraine ?

Législatives : les militants tentent de convaincre les jeunes Français d'aller voter

France : quels sont les possibles résultats des élections législatives anticipées ?